Panorama (avant-vente)

Une riche parabole

Le 08 avril 2021, par Caroline Legrand

Frans II Francken, dit le Jeune (1581-1642), est né dans une famille de peintres anversois, dont il est aujourd’hui le membre le plus célèbre. Il débute sa carrière vers 1605, date à laquelle il est nommé franc-maître. À cette époque, il travaille encore sous l’influence de son père, mais ne tardera pas à s’émanciper pour livrer des tableaux tant religieux que profanes au style pittoresque et raffiné. En témoigne La Parabole du repas du mauvais riche et du pauvre Lazare (53,5 74,5 cm) présentée le samedi 17 avril par l’ Hôtel des ventes d’Évreux OVV avec une estimation de 8 000/10 000 € (M. Dubois). Sur la gauche, à la porte de sa demeure, les serviteurs du mauvais riche maltraitent le pauvre Lazare ; au-dessus du banquet, leur maître en proie aux tourments implore Abraham d’avoir pitié de lui, tandis que dans le ciel les anges emportent Lazare dans le sein de ce dernier.

Agenda
La peinture ancienne se distinguera ici grâce à La Parabole du repas du mauvais riche et du pauvre Lazare de Frans Francken II, dit Le Jeune (8 000/10 000 € - Voir Gazette n° 14, page 103), ainsi qu'un Paysage animé avec bovins et personnages, vue du canal Schie à Rotterdam avec la porte de Delft et l'église Saint-Laurent d'un artiste de l'école allemande ou hollandaise du XVIIIe siècle (2 500/3 000 €). Dans les autres sections, citons un cartel d'applique XVIIIe en bronze doré ,à décor de tête de mascaron et feuilles d'acanthe, surmonté d'un pot couvert (2 500/3 500 €), ou un panneau en bois sculpté du XVIe siècle représentant Joseph dans son atelier, rabotant une planche (1 500/3 000 €). 
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne