facebook
Gazette Drouot logo print

Une petite voiture de qualité

Le 11 janvier 2022, par Caroline Legrand

Ce véhicule serait l’un des deux derniers exemplaires connus de la Type B de Cognet de Seynes, une marque de courte existence qui marquait les prémices de l’automobile.

Une petite voiture de qualité
Cognet de Seynes Type B, 1923.
Estimation : 60 000/80 000 

La marque Cognet de Seynes est née en 1912, à Lyon, de l’association du passionné d’automobiles Édouard de Seynes (1881-1957) et l’ingénieur stéphanois Victor Cognet. Ce dernier s’était déjà distingué avec son brevet sur des boîtes de vitesse silencieuses à quatre rapports. Ils fabriquent leur première voiture dès l’année suivante. Après un bref changement de propriétaire en 1920, Édouard de Seynes reprend le contrôle de son entreprise, qui fermera malheureusement en 1926, n’ayant su faire face aux gros constructeurs de l’époque car ne sortant qu’une trentaine de véhicules par an. Cette existence fugace fait que la marque reste méconnue des collectionneurs, mais accroît la valeur de ses rares modèles, dont cette Type B 6 cv essence, à quatre portes, quatre cylindres et dotée d’une boîte trois vitesses plus la marche arrière. Robuste, régulière et économique, l’automobile était vendue sous le slogan : «La petite voiture de qualité» ! Acquise en 1946 par le père de ses actuels propriétaires, celle-ci fut utilisée jusqu’en 1956 avant d’être mise au garage pour quarante et un ans. Elle a été finalement restaurée entre 1994 et 2009. Aujourd’hui dans un bel état, elle serait l'une des deux seules connues à ce jour du modèle, l’autre étant une torpédo restée longtemps la propriété du collectionneur G. Marragou et qui est maintenant conservée au musée Henri Malartre, près de Lyon.

Agenda

Les amateurs de mécaniques anciennes s’affronteront sur un véhicule Cognet de Seynes type B, de 1923 (Voir Gazette n° 2, page 84). Entre 60 000 et 80 000 € sont logiquement attendus pour ce très rare exemplaire – essence 6 CV, quatre portes, 4-cylindres, boîtes à trois vitesses – de la marque qui obtint un grand succès au sortir de la Première Guerre mondiale. Le reste de la vacation se concentrera sur le mobilier ainsi que sur les objets d’art, où l’on retiendra notamment un bureau Mazarin en bois de placage de palissandre, conçu en Italie au XIXe siècle (7 000/8 000 €), et un grand miroir à parcloses en bois sculpté et doré, attribué à Bernard Toro. D’époque Régence et réalisé dans le sud de la France, il trouvera un nouveau propriétaire à 7 000/8 000 €. Les XVIIIe et XIXe siècles ne seront cependant pas les seules stars de cette vacation… En témoignera une plaque de côté de chasse limousine en cuivre aux émaux champlevés, d'un âge vénérable puisque remontant celle-ci à la fin du XIIe ou au début du XIIIe siècle.

mobilier et objets d'art, tapis, tapisseries, céramiques, argenterie, automobile : Cognet de Seynes 1923
samedi 22 janvier 2022 - 14:30 (CET) - Live
8, rue de Castries - 69002 Lyon
Conan Hôtel d’Ainay
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot