Panorama (avant-vente)

Rare nourrice

Si l’exotisme a été décliné par une trentaine de modèles de pendules mettant en scène des personnages africains ou afro-américains – sans compter les variantes –, le thème de la nourrice est moins courant que l’évocation des petits métiers de portefaix, de matelot ou de pousseur de brouette. En 1807, le bronzier Croutelle a réalisé un dessin préparatoire pour ce sujet, repris sur cette horloge à double patine (40 23,5 11 cm) fabriquée vers 1810, et présentée à Fontainebleau le dimanche 28 juin (Osenat OVV). La jeune femme porte à la fois le bébé endormi dans une écorce, et un fagot de bois accueillant le cadran, signé «François Allègre à Toulon». Sur le socle, une applique figure les symboles de l’Amazonie. Comme la jupe et la coiffe de plumes, elle précise l’origine amérindienne de la belle.
Estimation : 4 000/6 000 €

Agenda

La journée débutera à 11 h avec des accessoires de luxe comme les montres en or, qui varieront les plaisirs entre un beau classique de Jaeger-LeCoultre, la "Reverso grande date Q31420" (8 500/10 000 €), et une étonnante montre de dame Universal garnie d’une large lunette guillochée, bien nommée « Discovolante » (800/1 200 €). La Haute Époque ouvrira le volet des objets d’art, à 14 h, suivie par un ensemble de faïences remontant jusqu’au XVIe siècle. De cette époque, vous remarquerez le buste d’une sainte au doux visage, sculptée dans le noyer polychromé et doré en Espagne (400/600 €), tandis qu’une rare effigie de sainte Barbe couronnée a été façonnée par un céramiste de l’ouest de la France au premier tiers du XIXe siècle (300/400 €). À côté de cette protectrice des femmes enceintes, une nourrice africaine veillera sur son enfant tout en portant une pendule de bronze de Francois Allègre à Toulon, vers 1810 (autour de 5 000 €).

dimanche 28 juin 2020 - 11:00, 14:00 - Live
Fontainebleau - 9-11, rue Royale - 77300
Osenat
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne