Panorama (avant-vente)

Mela Muter à Collioure

Le 05 mars 2020, par Claire Papon

Mela Muterartiste polonaise de l’école de Paris, a peint cette vue de La Plage de Collioure.

D’un côté le Portrait de monsieur D. Maublanc – industriel, fondateur de la revue Point et virgule, Jean-Daniel Maublanc (1892-1965) a publié plusieurs recueils de poèmes et des essais de critique d’art et de littérature –, de l’autre cette vue de La Plage de Collioure (65 81 cm). L’artiste polonaise de l’école de Paris Mela Muter se rend souvent dans la petite ville méditerranéenne, tout comme à Avignon, dans l’entre-deux-guerres, et elle laisse un Paysage du port de Collioure daté 1905. On retrouve dans la toile présentée mercredi 11, salle 7 à Drouot par Caudron OVV  (M. Maket, expert), son goût pour les vues en plongée, les cadrages serrés, les associations de teintes froides et chaudes, l’importance donnée aux toitures. Son estimation ? 20 000/30 000 €.

Agenda
Un marbre d'époque romaine sculpté du bassin de Vénus (2 000/3 000 €), une toile double face de Mela Muter figurant Le Port de Collioure et le Portrait de D. Maublanc (20 000/30 000 €), un Centaure de profil en terre cuite de Madoura, empreinte de Picasso pour un médaillon tiré à quarante exemplaires (300/400 €) et un dessin, non titré, de Joan Miró de 1972, aux crayons de couleur muni d'un envoi à Paul Michelin, lithographe de la fondation Maeght (3 000/5 000 €) sont annoncés au sommaire de cette vacation classique.
mercredi 11 mars 2020 - 02:00 - Live
Salle 7 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - 75009
Eric Caudron
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne