Une collection avec des cailloux pour joyaux

Le 06 octobre 2021, par Claire Papon

Près de 300 pierres composent cette collection constituée des années 1960 à 1990 environ.

Babingtonite et prehnite qiaojia zhaotong, Chine, 25 cm.
Estimation : 2 200/3 000 €

Ingénieur à la SNCF, que rien ne prédestinait à se passionner pour cette spécialité, Paul Muse s’est pris au jeu, aidant sa fille à réunir des minéraux du monde entier. C’est cette dernière qui s’en sépare aujourd’hui. Rhodochrosite, dolomie, épidote, baryte, wulfénite, or natif, aigue-marine, rutile, sérandite, colombite-tantalite (coltan)… autant de pierres, presque de joyaux, dont les estimations oscillent de 200 à 12 000 €. Les pièces sont éclectiques, leurs dimensions confortables, de 10 à 20 cm. Et les échantillons en très bon état. Cet ensemble répond aux critères des collections américaines : perfection, rareté, et couleurs, celles-ci étant dues notamment aux mélanges de plusieurs pierres. Après la Renaissance et ses cabinets de curiosités – où les espèces minérales côtoient coquillages et autres merveilles de la nature – puis le XVIIIe siècle, les années 1960 marquent le début du troisième âge d’or de la minéralogie. Les pièces de la collection Muse ont été acquises pour la plupart dans des bourses aux minéraux : à Tucson en Arizona – première ville à créer ce type de manifestation, en 1955 –, à Sainte-Marie-aux-Mines (1963), Munich (1964), à Chamonix, où le 20e Salon des cristalliers aura lieu le 30 octobre prochain,sous les ors du Majestic. Naturellement !

Agenda
300 minéraux du monde entier composent la collection Muse, pour lesquels les estimations vont de 200 à 12 000 €.
jeudi 14 octobre 2021 - 13:30 - Live
Salle 11 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 75009
Chochon-Barré et Allardi
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne