Panorama (avant-vente)

Derain dans le Nord

Le 03 juin 2020, par Claire Papon

Présentée mardi 9, salle 1 à Drouot, par la maison Joron-Derem, avec une estimation de 6 000/8 000 Gravelines. L’Entrée du port (54 65 cm), d’André Derain, est vendue au profit, de l’Institut Pasteur. Comme Georges Seurat, Henri Le Sidaner, Abel Bertram, Georges Maroniez ou Nicolas de Staël, l’artiste – l’un des pères du fauvisme – fait de la côte d’Opale l’un de ses lieux de villégiature favoris. De Dunkerque ou de Gravelines, il aime les atmosphères changeantes, les tonalités sourdes, les ciels opalescents, les horizons presque sans fin que seuls les mâts des bateaux viennent rompre. Cette toile a été exécutée dans les années 1934-1935.

Agenda
Après un lever de rideau destiné aux dames auxquelles sont proposés un ensemble de sacs Hermès (est. 1 500 à 20 000 €), on a retenu un burin d'Albrecht Dürer, La Vierge à l'Enfant à la poire, 1511 (3 000/5 000 €), des icônes russes, un paysage de forêt ennneigée d'Ivan Choultse, Reflets d'hiver (15 000/20 000 €), une toile de Gianni Bertini Tuerie de Palestro, 1956, au fond rouge incandescent (6 000/8 000 €). Parmi les queles œuvres cédées au profit de l'Institut Pasteur, une vue de Gravelines, l'entrée du port par André Derain (6 000/8 000 €) précède une Rue de village, 1926 et un Personnage surréaliste, 1956 de Léopold Survage (5 000/6 000 € chacun des deux). On termine avec une mention spéciale pour un mobilier de salle à manger comprenant six chaises à haut dossier et une table, en bronze, bois et cuir, de Sido et François Thévenin pour lequel 30 000/40 000 € sont demandés.
mardi 09 juin 2020 - 13:30 - Live
Salle 1 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 75009
Christophe Joron Derem
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne