Don Quichotte, fascinant chevalier errant

Le 29 avril 2021, par Claire Papon

En bonne place dans cette vente destinée aux bibliophiles, cet exemplaire des aventures de Don Quichotte, portant l’ex-libris du comte Pierre-Louis Roederer, est l’un des chefs-d’œuvre de l’imprimerie espagnole.

Miguel de Cervantès (1547-1616), El ingenioso hidalgo Don Quixote de la Mancha, Madrid, 1780, quatre volumes in-4°, reliure en maroquin citron à jeux de roulettes et fers à dorer, fin XVIIIe-début XIXe.
Estimation : 7 000/15 000 

Cette édition du roman de Cervantès, donnée par l’Académie Royale espagnole, est illustrée de frontispices, de lettrines, de vignettes, de culs-de-lampe, de figures hors texte, ainsi que d’une carte dépliante et d’un portrait de l’auteur. Actif à la fin du XVIIIe et au début du suivant, le relieur Pasqual Carsi y Vidal œuvre dans son atelier madrilène pour Carlos III, Carlos IV et Fernando VII, dans un style néoclassique influencé par son voyage en Angleterre. Conçu par Miguel de Cervantès probablement lors de sa détention à la prison de Séville en 1597 mais élaboré durant de longues années, L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche raconte l’histoire de son personnage à la cervelle perturbée par la lecture des romans de chevalerie, parti conquérir le monde après avoir livré bataille à des moulins à vent. «Dans un village de la Manche, dont je ne saurais me rappeler le nom, vivait naguère un gentilhomme…» Ainsi débute cette œuvre parue en deux parties à partir de 1605 (puis en 1615), et dont le succès est immédiat, tant en Espagne qu’à l’étranger – plus de cent quarante traductions verront le jour au fil du temps. Une épopée qui fait écho à la vie aventureuse de son auteur, soldat qui participa à la bataille de Lépante, où il perdit l’usage de la main gauche, capturé par les Barbaresques à son retour vers l’Espagne, emprisonné à Alger et racheté par son pays en 1580…

Agenda
Ce ne sont pas les moulins qu'il faudra combattre mais bien les autres enchérisseurs si l'on se déplace pour une luxueuse édition de Don Quichotte de Miguel de Cervantès (Madrid, 1780, 4 volumes). Elle est estimée entre 7 000 et 15 000 €. 30 000/35 000 € sont demandés d'une édition originale (35 volumes) du célèbre monument de Diderot et d'Alembert L'Encyclopédie (Paris et Neuchâtel, 1751-1780), 8 000/12 000 € d'une édition originale de la non moins célèbre Princesse de Clèves de Madame de La Fayette (Paris, 1678, quatre tomes en deux volumes reliés en maroquin citron). Restant dans les grands classiques français, on signalera un exemplaire de l'édition dite des Fermiers généraux des Contes et nouvelles en vers de Jean de La Fontaine (Amsterdam, 1762, 2 volumes in-8°, reliure de maroquin rouge d'époque) pour laquelle 10 000/15 000 € sont à prévoir, tandis qu'une célèbre édition dite du "Régent" des amours pastorales de Daphnis et Chloé de Longus (Paris, 1718, petit in-8°, reliure de maroquin grenat d'époque) nécessitera 6 000/8 000 €, alors qu'un exemplaire des Fleurs du mal de Baudelaire (Paris, 1857, in-12), relié en maroquin noir par Vladimir Tchékéroul (1899-1992), est annoncé à 10 000/12 000 €. Enfin, si l'un des 25 exemplaires sur papier de Hollande de l'édition originale de Salambô (Paris, 1863, in-8°), muni d'un envoi de Flaubert aux frères Goncourt, pourrait trouver preneur à 10 000/15 000 €, il faudra pousser jusqu'à 50 000/60 000 € pour une édition originale de Le Rouge et le Noir (Paris, 1831, 2 volumes in-8°) de Stendhal, en demi-veau d'époque, munie d'un envoi "Hommage de l'auteur", la dernière lettre ayant été supprimée par le ciseau du relieur. Une mention spéciale revient à un grand in-8° de Thaïs d'Anatole France (Paris, 1924, veau fauve, tirage limité à 135 exemplaires), illustrée de 124 bois originaux en couleurs de Louis Jou, dont 2 sur la couverture et 8 en pleine page (1 500/3 000 €).
vendredi 07 mai 2021 - 13:30 - Live
Salle 2 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 75009
Kâ-Mondo
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne