Les plaisirs et les jeux selon François Boucher

Le 28 janvier 2021, par Claire Papon

Vedette d’un sympathique chapitre consacré aux dessins anciens dans une vente classique, cette feuille de François Boucher illustre une nouvelle fois le génie du «peintre des grâces».

François Boucher (1703-1770), L’Amour apprenant à une jeune fille à lire, pierre noire et rehauts de blanc sur papier bleu, 34 23,5 cm.
Estimation : 5 000/8 000 

Notre dessin a fait partie de la collection Albuquerque, dont il porte le cachet, mais aussi, auparavant, de celle de Pierre Paul Louis Randon de Boisset (1708-1776), financier, bibliophile, et collectionneur ayant rassemblé quantité d’œuvres d’art dans un cabinet d’amateur caché aux yeux du public. Ce dessin figurait à sa vente après décès le 27 février 1777 sous l’intitulé L’Amour qui enseigne à lire à une jeune fille, une autre fille se regarde dans un miroir, une troisième tient un carquois. Ce dessin a servi à la création d’un modèle en porcelaine de Sèvres, réalisé par l’ami de François Boucher Étienne Falconet (1716-1791), avec plusieurs variantes. Madame de Pompadour en acquit un exemplaire en 1763, Louis XV deux autres en 1765. Un modèle en plâtre et une version en biscuit sont conservés au musée de la Céramique à Sèvres, d’autres, en porcelaine polychrome, apparaissent de temps en temps sous le marteau. Les qualificatifs élogieux ne manquent pas, appliqués à Boucher qui, en créant un nouveau langage pictural de mythologies galantes et de précieuses bergeries, donne sa tonalité à la peinture du siècle des Lumières. Il n’a que 33 ans quand il reçoit sa première commande officielle pour la chambre de la reine à Versailles, trois de plus quand il réalise des Jeux d’enfants pour la galerie des petits appartements du roi. «N’est pas Boucher qui veut», disait Jacques-Louis David, son ancien élève…

Panorama (avant-vente)

Dufy cézanien

Le 28 janvier 2021, par Claire Papon

Dans la famille Dufy, cette fois, c’est le cadet, Jean, qui vient sur le devant de la scène. Cette Nature morte à la bouteille (36 46 cm) à l’aquarelle et à la gouache est annoncée à 5 000/7 000 mercredi 3, salle 10 à Drouot sous le marteau de Baron Ribeyre & Associés (cabinet Chanoit). Cette œuvre datée 1920 témoigne de sa proximité avec Derain, Picasso et Braque– dont il est le voisin à Montmartre –, de son goût pour les tonalités sourdes, et de l’influence de Cézanne dans sa technique des hachures. De nombreuses expositions au début des années 1920 révèlent ses dons de coloriste. La preuve par l’image…

Agenda
La vacation du matin, destinée aux bibliophiles, comprend un petit ensemble d'ouvrages sur le golf et d'autres d'Albert Dubout, mais aussi une édition originale des Voyages dans les Alpes […] de Saussure (Neuchâtel, 1779-1796), en quatre volumes in-4°, ornés de cartes et de planches (2 000/3 000 €). L'après-midi est ponctué d'une pierre noire et rehauts de blanc de François Boucher (5 000/8 000 €), une paire de vues du Grand Canal à Venise du début XIXe, par un suiveur de Michele Marieschi (12 000/15 000 €), un médaillon en marbre blanc de l'atelier de Pierre Puget figurant le profil de Louis XIV. L'image ressemblante du roi, sans concession quant au poids des années mais la tête haute et le regard fixé au loin, est annoncée autour de 15 000/20 000 €. Les amateurs de tapisseries surveilleront un panneau de la manufacture royale de Beauvais fin XVIIe-début XVIIIe, rehaussé de fils d'or figurant Aréthuse poursuivie par le fleuve Alphée (8 000/10 000 €). Quelques dizaines à quelques centaines d'euros devraient accueillir les boules presse-papier, 1 000 à 3 000 € les plaques en émaux polychromes de Léon Jouhaud qui leur succèdent. De Jean Dufy, une Nature morte à la bouteille (aquarelle) nécessitera 5 000/7 000 €, de Gino Sarfati (Arteluce éditeur), un exemplaire du lampadaire 1050/2 (modèle créé en 1951), en métal laqué, est attendu à 15 000/20 000 €.
mercredi 03 février 2021 - 11:00 - Live
Salle 10 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - 75009
Baron Ribeyre & Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne