Le monde et son histoire vus en 1493

Le 03 décembre 2020, par Caroline Legrand

Plus connu sous le nom des Chroniques de Nuremberg, cet ouvrage est l’un des plus célèbres incunables. Cet exemplaire en latin de l’édition originale promet ainsi une belle bataille d’enchères. 

Hartmann Schedel (1440-1514), Liber chronicarum. Registrum huius operis libri cronicarum cum figuris et ymagibus ab initio mundi, Nuremberg, Anton Koberger pour Sebald Schreyer et Sebastien Kammermaister, 12 juillet 1493.
Estimation : 12 00/15 000 

Les collectionneurs se les disputent âprement en ce moment, comme en témoignent les 68 700 € recueillis le 27 octobre dernier à Paris pour les fameuses Chroniques (Millon OVV). Il faut dire qu’il s’agit d’un des plus célèbres — mais aussi des plus illustrés — incunables, réalisé en 1493 sur les toutes premières presses d’imprimerie… Ce volume de quelque 300 pages est ainsi orné de plus de 1 800 figures gravées d’après 645 bois différents, décrivant des scènes bibliques, des portraits de saints, d’empereurs et de rois, mais aussi de fabuleuses représentations de villes, dont vingt-neuf sur une double page, parmi lesquelles Lyon, Paris, Venise ou Constantinople, et encore des cartes du monde « connu »… L’auteur de cet immense travail ? Hartmann Schedel, médecin allemand, grand humaniste et érudit. Pour réaliser ce monumental projet, il s’inspira de tous les livres contenus dans sa propre bibliothèque, l’une des plus importantes de son époque. Il a pu développer ainsi une gigantesque histoire du monde depuis sa création, abordant tantôt des thèmes religieux, tantôt des sujets historiques ou scientifiques, sans négliger les légendes et les mythes. À Nuremberg, Schedel avait sous la main quelques-uns des plus grands artistes de son temps, auxquels il n’hésita pas à faire appel. Parmi eux, Michael Wohlgemuth (1434-1519), le maître d’un certain Albrecht Dürer, et son beau-fils Wilhelm Pleydenwurff. Un travail dans l’esprit de l’humanisme de la Renaissance. Et finalement intemporel.

Agenda
L'édition originale en latin d'un célèbre incunable illustré de l'humaniste et médecin Hartmann Schedel (1440-1514), Liber chronicarum. Registrum huius operis libri cronicarum cum figuris et ymagibus ab initio mu(n)di, imprimé à Nuremberg en 1493 et riche de plus de 1 800 figures gravées sur bois par Wolgemut – maître de Dürer – et Pleydenwurff dominera cette vente par son estimation de 12 000/15 000 €. 4 000/5 000 € seront par ailleurs prévus pour Les Silences du colonel Bramble, premier roman d'André Maurois illustré ici par Charles Martin, édité à Bruxelles en 1929, un exemplaire unique sur japon, et 1 000/1 500 € pour une miniature fin XVe-début XVIe donnant à observer de près, outre la Déposition de la croix avec deux apôtres et les saintes femmes dont la Vierge Marie, en fond un grand château féodal.  
samedi 05 décembre 2020 - 02:00
Sequana - 81 ter, boulevard des Belges - 76000
Sequana
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne