Art et littérature du XXe siècle

Le 25 février 2021, par Claire Papon

Pierre Restany, Malcolm de Chazal et Guy Debord jouent les premiers rôles dans cette dispersion consacrée aux avant-gardes.

Guy Debord (1931-1994), correspondance inédite à Sean Wilder, soit 19 lettres autographes signées dont sept cartelettes et une carte postale, 30 pages in-8° ou in-12, enveloppes conservées.
Estimation : 30 000/35 000 €

Issues de la correspondance de Guy Debord avec l’étudiant américain Sean Wilder, dans les années 1965-1967, dix-sept des dix-neuf lettres présentées dans cette ventes sont inédites. Elles concernent la traduction du texte du penseur français Le Déclin et la chute de l’économie spectaculaire-marchande sur les émeutes de Watts, du 13 au 16 août 1965. Sortie fin décembre 1965, cette brochure était considérée comme un supplément au numéro 10 de la Revue internationale situationniste. Les deux hommes se sont rencontrés à Strasbourg, par l’intermédiaire d’André Bertrand, membre du groupe, le jeune Américain étant abonné à la revue. Plus qu’un traducteur, Guy Debord voit en Sean Wilder un intermédiaire qui assurerait la promotion et la diffusion des idées de son mouvement dans la communauté afro-américaine. Un passeur pour celui qui était plus engagé dans une pratique intellectuelle que dans un militantisme actif… Vision prophétique de ce qui deviendra Mai 68, cette correspondance résonne avec la contestation récente contre les violences policières frappant les personnes noires aux États-Unis. Accompagnent cet ensemble, des études au crayon de Salvador Dalí, notamment pour ses tableaux Moi-même à dix ans, lorsque j’étais l’enfant sauterelle (12 000/15 000 €) et Singularitas (15 000/20 000 €) ; le manuscrit complet de L’Homme et la connaissance de Malcolm de Chazal – texte visionnaire écrit en 1963, publié dix ans plus tard par Jean-Jacques Pauvert (10 000/12 000 €). Un chapitre enfin est consacré à Pierre Restany (1930-2003) et aux nouveaux réalistes. Soit une trentaine de lots de manuscrits, tapuscrits, catalogues et affiches d’exposition, cartons d’invitation, photographies, lettres autographes (estimations 150 à 1 500 €) rappelant les liens entre l’historien et critique d’art, figure incontournable de la scène artistique de la seconde moitié du XXe siècle –  «un mythe» selon Andy Warhol – et le groupe des nouveaux réalistes, qu’il avait fondé au domicile d’Yves Klein en 1960, avec Arman, Hains et Villeglé entre autres.

Agenda
Vedette de la dispersion, une correspondance de Guy Debord des années 1965-1967 avec un étudiant américain (30 000/35 000 €) est accompagnée de quelques dessins au crayon de Salvador Dalí (est. de 10 000 à 20 000 €), d'un chapitre consacré à Pierre Restany et les nouveaux réalistes, un poème manuscrit d'Antonin Artaud célébrant Lise Deharme (1935, 3 pages à l'encre bleue, 12 000/15 000 €), deux manuscrits de Malcolm de Chazal (5 000/6 000 € et 10 000/12 000 €) et de nombreuses revues des années 1915 à 1990.
vendredi 05 mars 2021 - 02:00 - Live
Salle 2 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - 75009
Binoche et Giquello
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne