facebook
Gazette Drouot logo print

Liquidation des Fonderies de Chevreuse

Le 10 octobre 2019, par Sophie Reyssat

Plus que centenaire, Valsuani est la marque la plus connue des Fonderies de Chevreuse.

Liquidation des Fonderies de Chevreuse
Leonardo Benatov (1942-2018), L’Homme éclaté, vers 1988-1989, bronze à patine brun-vert, fonte de 2005 à la cire perdue, signée, cachet fondeur «C. Valsuani» et cachet du titre du propriétaire aux armes de la famille Argoutinsky-Dolgorouky, justificatif du tirage EA I/IV, 220 80 74 cm.
Estimation : 15 000/25 000 

Ce bronze du sculpteur et fondeur Leonardo Benatov, dont un modèle similaire orne le jardin de l’arsenal de Gravelines, dans le Nord-Pas-de-Calais, est l’emblème de la fonderie Valsuani. Ce grand nom du bronze a connu bien des vicissitudes depuis sa création à Paris, en 1908, par Claude Valsuani. Ses droits sont ainsi repris par Leonardo Benatov et Daniel Wildenstein, en 1981. L’activité est installée à Chevreuse, la production diversifiée et modernisée. D’autres sociétés sont créées, comme Airaindor, spécialisée dans la fonte sous vide de pièces monumentales, et regroupées elles aussi sous la bannière les Fonderies de Chevreuse. Les œuvres sont dispersées aujourd’hui, suite à sa liquidation judiciaire. On trouve parmi elles des représentantes d’un savoir-faire ancestral mis au service des grands noms de la sculpture. En témoigne L’Écorché, fondu vers 1970 d’après le transi sculpté par Ligier Richier en 1545, en position debout, pour le monument funéraire de René de Chalon (15 000/20 000 €). Ces dernières décennies, le répertoire de la fonderie s’est enrichi d’artistes contemporains, comme Enzo Plazzota. Après avoir combattu le régime de Mussolini, l’Italien installé à Londres a opté pour un art foncièrement tourné vers la beauté, comme le montrent sa Nymphe et sa Danseuse assise, respectivement autour de 25 000 et 12 500 €. Tradition et modernité avaient permis aux Fonderies de Chevreuse d’obtenir en 2012 le label «entreprise du patrimoine vivant», d’une triste ironie aujourd’hui.

Agenda

Trente-cinq œuvres sont dispersées suite à la liquidation judiciaire des Fonderies de Chevreuse. Parmi elles figurent des éléments de décor, comme des grilles ouvragées ou des vases Médicis en fonte de fer. Comptez environ 2 500 € pour un modèle sculptural, encadré de putti perchés sur des mascarons. La sculpture aura ses grands noms, à l’image d’Auguste Rodin, représenté par Les Portes de l’Enfer réalisées d’après sa troisième maquette de 1881-1882 (8 000/12 000 €). Cinq bronzes de Léonardo Benatov (entre 8 000 à 50 000 €) évoqueront le souvenir du sculpteur, qui avait participé à la reprise des droits de la fonderie Valsuani. Quelques plâtres d’ateliers seront également dispersés, comme un monumental taureau d’après Isidore Bonheur. Sa version de fonte de fer trône toujours sur un pilier de l’ancienne porte des abattoirs du 15e arrondissement, devenus le parc Georges Brassens (4 000/5 000 €).

sculptures, bronzes
dimanche 13 octobre 2019 - 15:00 (CEST)
Les fonderies de Chevreuse - 72b, rue de la Porte de Paris - 78160 Chevreuse
Tessier & Sarrou et Associés
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot