Auguste Herbin, un artiste engagé

Le 11 février 2021, par Caroline Legrand

En 1948, le peintre, tout nouveau président du Salon des réalités nouvelles, réalise cette ode à l’abstraction géométrique.

Auguste Herbin (1882-1960), “Eros I”, 1948, huile sur toile signée, datée, titrée et dédicacée au dos « à mon ami Guillot, Herbin », 73 60 cm.
Estimation : 50 000/80 000 

La composition s’organise autour du cercle ; les demi-cercles et les triangles gravitent autour, semblant vouloir se poser sur cette majestueuse forme ronde éclatante de rouge et de jaune – deux couleurs éminemment actives et positives –, associés au vert et au bleu. Le cercle attire l’attention, devient le centre de toutes les attentions pour séduire le spectateur, tout comme le dieu de l’amour grec, Éros, pourrait le faire. Auguste Herbin utilise fréquemment le nom de dieux de la mythologie comme titre, et d’autres en rapport avec la musique, la nature, le cosmos et la religion. Tout un vocabulaire qui ajoute du sens à cet art abstrait. En 1948, l’artiste est au sommet de son art. Cette année-là, il devient président du Salon des réalités nouvelles, digne héritier du mouvement Abstraction Création à la naissance duquel il a participé, en 1931, avec Mondrian et Van Tongerloo. Herbin élabore depuis 1927 un langage plastique basé sur l’utilisation des couleurs en aplats et de formes géométriques. S’éloignant de plus en plus de la figuration, qu’il pratiquait au début de sa carrière sous l’influence de l’impressionnisme, du fauvisme puis du cubisme, il se dirige peu à peu vers un art mathématique se limitant aux formes élémentaires, géométriques, combinées à la puissance suggestive des couleurs. Il s’agit avant tout d’imprimer à ses œuvres une dynamique qui permettra de révéler une vision spirituelle, un parti pris esthétique. Fervent théoricien de l’art, Auguste Herbin mêlait aussi volontiers son engagement artistique à celui, politique, pour le socialisme. Cette toile a appartenu jusqu’en 2011 à monsieur Guillot, vivant au Cateau-Cambrésis – ville d’origine de Matisse et d’Herbin –, avant de passer à la faveur d’une vente aux enchères à Drouot dans une autre collection particulière, où elle est restée jusqu’à ce jour (expert : Cabinet Chanoit).

Agenda
Auguste Herbin est l'un des représentants majeurs du mouvement de l'abstraction géométrique en France. Il livrera lors de cette vente, moyennant 50 000/80 000 €, une toile de 1948, Éros. Il sera accompagné aussi bien d'une huile sur panneau d'un artiste anversois de l'entourage de David Teniers II, travail du milieu du XVIIe, intitulée Le Marchand de porcs (3 000/5 000 €), que d'une toile du peintre fauve provençal René Seyssaud, Champs de fleurs jaune en bord de mer (2 000/3 000 €). De la section des objets d'art, relevons un important service de table de porcelaine blanche de Sèvres de la fin du XIXe, composé de 119 pièces (3 000/5 000 €), et un vase conique en verre et décor géométrique par Aristide Colotte (2 000/4 000 €). 
samedi 13 février 2021 - 02:30
Carcassonne - 30-32, avenue Franklin-Roosevelt - 11000
Carcassonne Enchères
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne