Panorama (avant-vente)

Mode à l’anglaise

Le 11 février 2021, par Claire Papon

C’est entre 800 et 1 300 € qu’il faut s’engager pour espérer s’offrir cette robe à l’anglaise retroussée en polonaise, en indienne exécutée vers 1780, et proposée vendredi 19, salle 6 à Drouot par Coutau-Bégarie (M. Maraval-Hutin). Le manteau et la jupe à la taille d’une jeune fille sont en toile de coton imprimée à la planche de guirlandes de roses et rameaux fleuris en trompe l’œil d’un taffetas chiné à la branche. Un manteau à manches en sabot à ruché garni de falbalas froncés est retroussé à l’arrière et maintenu par des cordons attachés à deux boutons fixés sous la taille. Venue d’outre-Manche dans la seconde partie du règne de Marie-Antoinette, cette mode se définit par sa décontraction et sa capacité à être portée en plein air. Une recherche de confort et de simplicité. Toutes proportions gardées…

Agenda
Les cent premiers numéros sont dispersés le matin. Il s'agit de documentation, de papiers peints et d'archives textiles (maquettes gouaches et réunions d'échantillons, notamment de l'atelier Testemale). L'après-midi verra défiler de la paramentique, des étoffes et des broderies diverses XVIIe, XVIIIe et XIXe, des toiles imprimées dont un ensemble de Francis Jourdain vers 1925, des costumes et accessoires du costume (souliers, pochettes, boutons d'habit, portefeuilles, chaînes de montres et bijoux en cheveux tressés, bourses). La fin de séance revient à des textiles du monde. Les coups de marteau sont attendus entre 50 et 1 500 €.
vendredi 19 février 2021 - 11:00 - Live
Salle 6 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - 75009
Coutau-Bégarie
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne