Un ébéniste européen

Le 12 septembre 2019, par Claire Papon et Anne Foster

Vedettes de cette dispersion classique, un bureau cylindre et une table d’architecte ont notamment un point commun : leur auteur, David Roentgen.

David Roentgen (1743-1807). Table d’architecte en acajou et placage d’acajou, à décor de frise géométrique, pieds gaine dévissables, bronzes dorés ciselés, vers 1785, 80 99 68 cm.
Estimation : 20 000/30 000 

Qui a dit qu’il fallait avoir un atelier dans la capitale pour y être célèbre ? Réputé pour son talent et sa forte personnalité, l’ébéniste allemand, à la différence de ses compatriotes établis à Paris, n’y possédera jamais qu’un dépôt, même s’il y a obtenu sa maîtrise en 1780, et qu’il fournit notamment le roi et la reine. Établi à Neuwied-sur-le-Rhin, près de Coblence, David Roentgen voyage en Europe. Ses spécialités ? Les meubles mécaniques, les secrétaires, les tables ovales, les bureaux à cylindre richement marquetés, mais aussi d’imposants meubles en acajou comme en témoigne ici un modèle estimé 40 000/60 000 €. Il est caractéristique des productions de l’ébéniste aux alentours de 1785, période durant laquelle il livre des meubles extrêmement soignés à la haute aristocratie européenne, aux cours de France et de Russie. Celui-ci a appartenu au vicomte Charles Gilbert de Morel Vindé (1759-1842)  magistrat, agronome et homme politique  pour son hôtel de Montesson, à Paris, ou pour son château de La Celle-Saint-Cloud. Apparue sous le règne de Louis XVI, la table «à la Tronchin», dite aussi «d’architecte», tire son nom du médecin genevois qui publie à l’époque des travaux sur les maladies osseuses liées à la mauvaise position que l’on adopte à sa table de travail, et sur les avantages d’un bureau à pupitre inclinable à l’aide de crémaillères dissimulées dans les pieds. On dénombre quarante tables similaires à celle-ci exécutées par David Roentgen. En 1786, il en livre neuf à Catherine II de Russie, dont l’une se trouve toujours au palais de Pavlovsk, près de Saint-Pétersbourg. «David Roentgen et ses 200 caisses sont arrivés sains et saufs, à point nommé pour apaiser ma fringale», écrit la souveraine à l’homme de lettres bavarois Friedrich Melchior Grimm. Très rares sont les meubles de cet artiste estampillés, mais leur décor et leurs formes architecturées permettent de les identifier. Tel est le cas ici.

mercredi 18 septembre 2019 - 11:00 - Live
Salle 5-6 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - 75009
Daguerre
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne