facebook
Gazette Drouot logo print

Collection Alain Jammes d’Ayzac

Le 11 janvier 2022, par Caroline Legrand

Conservateur du musée de la Roche-sur-Yon et écrivain, Alain Jammes d’Ayzac (1883-1951) était aussi un important mécène pour les artistes vendéens de son temps, en tête desquels Jean Launois et Charles Milcendeau.

Collection Alain Jammes d’Ayzac
Jean Launois (1898-1942), Alger, femme précédant un homme descendant l’escalier dans une maison close, vers 1930, gouache signée, 63,5 48 cm.
Estimation : 2 000/3 000 

Les petits-enfants d’Alain Jammes d’Ayzac ont décidé de disperser sa collection. La première partie, composée de six cents œuvres environ, sera vendue sur deux jours et mettra en avant la volonté du mécène de soutenir les artistes de sa région. Le premier d’entre eux se nomme Jean Launois, originaire des Sables-d’Olonne ; lauréat en 1920 du prix Abd-el-Tif, il travailla donc en Algérie, mais aussi en Asie, et a rencontré Étienne Dinet et Albert Marquet. Il affectionnait les scènes de la vie quotidienne, principalement celles de rues et d'autres des «quartiers réservés» de la casbah. Sont ainsi accessibles à 2 000/3 000 € tant Alger, femme précédant un homme descendant l’escalier dans une maison close que le pastel Deux femmes laotiennes. Le collectionneur a aussi consacré une monographie à un autre régional, Charles Milcendeau (1872-1919). Ce dernier laisse d’ailleurs en son hommage un Portrait d’Alain Jammes d’Ayzac dans son salon du Bois du Breuil, un pastel de 1905 dont on attend 800/1 000 €. Présent dans la collection Chtchoukine à Moscou, le peintre a connu le Tout-Paris du tournant du siècle, les artistes comme les actrices, telle Polaire, représentée dans un dessin de 1907 (dont on attend 800/1 000 €), qui serait la seule trace restante du tableau définitif que la dame aurait détruit elle-même !

Agenda

S'il est bien un nom à l'honneur dans cette vente sur deux jours de la collection de l'écrivain et mécène Alain Jammes d’Ayzac (1883-1951), c'est celui de Jean Launois (1898-1942). Ce peintre et illustrateur, né aux Sables-d'Olonne, a passé l'essentiel de sa vie à Alger, où il a pu rencontrer Étienne Dinet et surtout Albert Marquet – un moment décisif dans sa carrière. Ses gouaches et dessins composent la majeure partie du catalogue. Leur fourchette d'estimations, large, s’étend de 20 à 3 000 €. On y verra par exemple une gouache et aquarelle signée de l'artiste, représentant la terrasse de la villa Abd-el-Tif en 1928 (1 500/2 000 €). On remarque également un grand nombre d'œuvres du peintre de Soullans Charles Milcendeau (1872-1919), parmi lesquelles une Dame de Séville à l’éventail, dessin signé et daté de 1901 (2 000/3 000 €).

tableaux modernes : Collection Alain Jammes d'Ayzac (partie 1)
mardi 18 janvier 2022 - 14:00 (CET) - Live
8-10, rue Miséricorde - 44000 Nantes
Ivoire - Couton - Veyrac - Jamault
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot