Gazette Drouot logo print

Carlo Carrà, peindre pour le futur

Publié le , par Caroline Legrand

Carlo Carrà compte parmi les avant-gardistes italiens du début du XXe siècle, dont l'œuvre marquera les artistes des générations suivantes.

Carlo Carrà, peindre pour le futur
Carlo Carrà (1881-1966), Marine avec voilier, 1944, huile sur toile marouflée sur carton, 35 44,6 cm.
Estimation : 20 000/25 000 

Datée 1944, cette marine aux formes simplifiées, à la composition équilibrée et à la matière éthérée relève de la production de la fin de carrière de Carlo Carrà. Provenant de la succession de Madame X. au Luxembourg, elle sera présentée avec un certificat de Luca Carrà en date du 12 juillet 2021, étant en outre reproduite au catalogue raisonné de l’artiste. L’on peut percevoir ici tout l’héritage des grands maîtres italiens, et particulièrement ceux de la Renaissance. Les œuvres des fresquistes Giotto et Masaccio ont en effet fortement influencé le peintre, qui a d’ailleurs lui-même travaillé comme décorateur mural à Milan. Néanmoins, sa manière a beaucoup évolué au fil du temps. Après avoir découvert l’impressionnisme à Paris, lors de l’Exposition universelle de 1900 pour laquelle il décora des pavillons, et suivi de brèves études à l’académie Brera de Milan, dans l’atelier de Cesare Tallone, il est marqué par le mouvement futuriste à partir de 1910. La Première Guerre mondiale mettant fin à ce concept pictural, il revient ensuite à un style plus classique et réaliste. Sa peinture aux formes simplifiées et aux figures statiques se transformera une nouvelle fois, et un court moment, au contact de la peinture métaphysique de Giorgio De Chirico à la fin des années 1910. Elle se teintera de mélancolie et d’étrangeté, notamment dans ses natures mortes. Ayant enseigné de nombreuses années à l’académie Brera, Carlo Carrà a largement influencé les peintres de la nouvelle génération.

Agenda

Peintre italien du XXe siècle versé tantôt dans le futurisme, tantôt dans une veine métaphysique, Carlo Carra sera présent aux cimaises via une Marine avec voilier, peinte plutôt à la fin de sa carrière – en 1944 – dans un style synthétique et poétique. S'il faudra envisager 20 000/25 000 € pour son acquisition, 5 000/8 000 € pourraient être misés sur des Joueurs de tric-trac attribués au maître hollandais Aertgen Claesz Van Leyden (1498-1564) : une œuvre offrant une lumière très expressive accentuant notamment la déception sur le visage du perdant de la partie ! De nombreux bijoux complèteront ce programme, dont une montre-bracelet Chopard en or à boîtier en forme de coussin et cadran à fond doré à index (3 000/3 500 €), et une broche en or blanc scintillant de diamants baguette et brillant ainsi que de dix plus petits de taille huit-huit (2 500/2 800 €).

bijoux, tableaux, mobilier et objets d'art, argenterie, verreries, art d'Asie, sculptures, bronzes, tapis, objets de vitrine
lundi 31 janvier 2022 - 14:00 (CET)
3, rue Mangin - 57000 Metz
Est Enchères
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot