Quand les montres deviennent sculptures

Le 05 mai 2021, par Caroline Legrand

La montre « Crash » de Cartier est devenue mythique, de par sa forme extraordinaire ; qui fait d’elle une véritable œuvre d’art, mais aussi pour sa mystérieuse origine.

Montre Cartier « Crash » en or blanc, lunette sertie de diamants, remontoir serti d’un diamant, bracelet en or blanc, mouvement mécanique, n° 47373TX 3619, 4 2,4 cm.
Estimation : 45 000/55 000 

Le modèle de cette montre unique en son genre a vu le jour à la fin des années 1960 à Londres, dans les bureaux de la maison de joaillerie alors dirigée par Jean-Jacques Cartier. Ce dernier, à la suite de son illustre aïeul Louis, était particulièrement sensible aux formes de ses productions. Avant les Cartier, les montres étaient toutes rondes, mais grâce à ce nom, virent le jour des modèles « Tank », « Tonneau », « Tortue » ou « Baignoire »… Mais en ce domaine, la « Crash » demeure la plus originale de toutes. L’idée de cette forme déstructurée serait née à la vue d’une montre cassée qu’un client aurait rapporté à la boutique de Bond Street suite à un accident de voiture. Une histoire qui trouve un écho tout particulier à une époque où de nombreuses stars du cinéma ou de la littérature trouvent la mort sur la route, comme James Dean ou Albert Camus. À moins d’y voir l’influence des fameuses « montres molles » de Salvador Dalí ? Toujours est-il que cette montre un peu folle créée en 1967 trouva rapidement sa clientèle dans le Londres psychédélique de cette époque, puis dans le monde entier. Sa réputation internationale devait être confortée par son intégration parmi les « Must » de la maison Cartier, ces modèles incontournables de la marque toujours édités.

Agenda
La vedette, avec une estimation de 45 000/55 000 €, revient à une montre de dame de la maison Cartier, en or blanc et à lunette sertie de diamants. On note aussi la présence d'un collier en or blanc orné de cinquante-trois diamants en serti clos (pour 18 ct environ), prisé 15 000/20 000 €. La tanzanite est une gemme découverte en 1967 en Tanzanie. Ce minéral présente, selon l'orientation de ses cristaux, des éclats bleu saphir, violets ou rouge bourgogne. Un pendentif en or blanc en arbore une de taille troïda, pesant 22,29 ct environ et sertie dans un double entourage de diamants (1,69 ct). Il sera accompagné d'un certificat et demandera autour de 7 500/9 000 €.
dimanche 09 mai 2021 - 14:00
Dax - 2-4, avenue Georges-Clemenceau - 40100
Landes Enchères
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne