Bernhard Siegfried Albinus : l’homme sous toutes les coutures

Le 08 avril 2021, par Caroline Legrand

Réputé pour ses magistrales illustrations, l’ouvrage d’Albinus sera l’un des livres phares de la dispersion de la bibliothèque d’un médecin bordelais sur le thème de l’anatomie.

Bernhard Siegfried Albinus (1697-1770), Tabulae sceleti et musculorum corporis humani, Leyde, Verbeek, 1747, deux parties en un volume in-plano.
Estimation : 8 000/12 000 

C’est au XVIe siècle, avec l’essor de l’humanisme, que la médecine va connaître une véritable révolution. Tout concorde pour cela à cette époque, à commencer par le développement de la dissection du corps humain, bien qu’encore très réglementée, qui va permettre à des anatomistes – en tête desquels André Vésale – de réfuter certaines affirmations qui avaient cours depuis des siècles. Sera également mise en avant la pratique du geste médical, et de nouveaux champs d’exploration s’ouvriront. Et bien sûr, il ne faut oublier le rôle majeur joué par l’imprimerie dans ces évolutions et leur diffusion, créant de nouvelles générations de praticiens en quête de savoir, à l’image de Casseri et Spieghel au XVIIe, puis de Gamelin, Gautier d’Agoty et bien sûr Bernhard Siegfried Albinus au XVIIIe siècle. Lors de cette vente sera aussi présenté un exemplaire du Nouveau recueil d’ostéologie et de myologie dessiné d’après nature pour l’utilité des sciences et des arts de Jacques Gamelin : édité en 1779 à Toulouse, chez Desclassan, avec ses 85 planches hors texte de l’époque gravées à l’eau-forte ou à la manière noire par Lavallée ou Martin, il est estimé 12 000/15 000 €. D’une précision inégalée, ses illustrations mettent en scène des hommes dont ne restent plus que les os dans des scènes fantastiques, évoquant parfois l’art de Rembrandt ou de Goya. Albinus livrera quant à lui ce volume – à la reliure en vélin moderne à la Bradel – composé de 115 planches hors texte sur cuivre, gravées entre autres par J. Wandelaar, avec feuillets de textes explicatifs. Il s’agit de l'un des plus beaux et importants ouvrages du genre, dont les planches très artistiques étonnent encore, à l’image de ce squelette accompagné d’un rhinocéros (voir ci-dessous) réalisé à partir du premier spécimen arrivé au zoo d’Amsterdam, en 1741. À l’instar de Vésale et de Fallope, Albinus demeure comme l’un des fondateurs de l’anatomie moderne.
 

 
Agenda
Cette vacation s'intéresse notamment à des ouvrages de médecine et d'anatomie. Les honoraires devraient être de 12 000/15 000 € pour le Nouveau recueil d'ostéologie et de myologie dessiné d'après nature pour l'utilité des sciences et des arts par Jacques Gamelin, imprimé en 1779 à Toulouse et comprenant 85 planches mettant en scène, de manière fantastique, des squelettes humains. 8 000/12 000 € permettront d'emporter sur le même thème Tabulae sceleti et musculorum corporis humani de Bernhard Siegfried Albinus, publié en 1747 à Leyde, orné quant à lui de 115 planches d'un grand niveau artistique (voir Gazette n° 14, page 94). Parmi les autres sujets abordés, la chasse à l'oiseau de proie avec La Fauconnerie de Charles d'Arcussia, seigneur d'Esparron de Pailleres par Charles d'Arcussia, vicomte d'Esparron, édité à Paris en 1599 (20 000/25 000 €), ou encore Paris avec un Plan de Turgot gravé en 1739, comprenant vingt planches à double page dessinées par l'architecte et cartographe Louis Bretez, et gravées à l'eau-forte et au burin par Claude Lucas (8 000/10 000 €). 
samedi 17 avril 2021 - 10:00 - Live
Bordeaux - 12-14, rue Peyronnet - 33800
Briscadieu
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne