Cyclecar de Salmson

Le 25 mars 2021, par Sophie Reyssat

Avec son moteur de compétition et sa carrosserie profilée, cette «grand sport» de 1924 défie le temps.

1924, Salmson grand sport, type VAL 3 série GS 7CV, numéro de série 20237.
Estimation : 90 000/120 000 

Une trentaine de véhicules de collection sont sur la ligne de départ ce lundi. Parfaitement restaurée, cette Salmson figure parmi les raretés illustrant les débuts de l’histoire de l’automobile, marquée par les capacités d’adaptation des fabricants de mécaniques de précision. Son constructeur, l’ingénieur Émile Salmson, a débuté vers 1890 en ouvrant un atelier spécialisé dans les pompes et des machines à vapeur, avant de se lancer dans l’aéronautique à partir de 1909, en produisant le moteur Canton-Unné doté de sept cylindres en étoile, monté sur les avions Breguet et Voisin. À l’issue du premier conflit mondial, il s’agit de se reconvertir pour trouver de nouveaux débouchés. Les Français rêvent alors de posséder une automobile, et l’État entend les y encourager. Un régime fiscal avantageux est donc réservé aux cyclecars, des véhicules légers – pas plus de 350 kg à vide et sans accessoires – de moins de 1 100 cm3, n’emportant pas plus de deux personnes à leur bord. En 1919, Salmson, qui emploie plus de six mille salariés, s’engouffre dans la brèche de ces véhicules économiques. Il les perfectionne dès 1921, en les dotant d’une technologie novatrice, le moteur à double arbre à cames en tête, qui équipe cette version « grand sport ». De quoi remporter nombre de prix au Bol d’Or, aux Vingt-Quatre Heures du Mans et aux 200 Milles de Brooklands.

Agenda

L’après-midi du lundi 29, 70 lots sur le thème des belles mécaniques se répartiront équitablement entre automobilia, motos et véhicules de collection. Pour peu de débourser environ 13 000 €, vous pourrez repartir au guidon d’une Motoconfort 4 soupapes type T5 CGS, de 1933. Ce modèle "500" a été vainqueur du Bol d’Or à deux reprises. La plus ancienne voiture de collection sera une Brasier 12HP Double-Phaéton de 1910 (40 000/60 000 €). Elle sera sur la ligne de départ auprès d’une supercar de luxe, une Mercedes-Benz SLR McLaren de 2008, importée des États-Unis, le modèle étant indisponible en Europe (280 000/340 000 €). Les années 1960 seront bien représentées, des cabriolets Facel-Vega et Porsche 356, et une Maseratti 3500 superlegera proposant leur volant dans une large fourchette de prix, entre 45 000 et 180 000 €.

lundi 29 mars 2021 - 02:00 - Live
Fontainebleau - 9-11, rue Royale - 77300
Osenat
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne