Encensoir impérial

Le 03 décembre 2020, par Claire Papon

D’époque Qianlong, ce brûle-parfums en bronze doré et cloisonné à décor d’éléphants pourrait avoir été exécuté dans les ateliers impériaux.

Brûle-parfums en bronze doré et cloisonné à décor de têtes d’éléphants harnachés incrustés d’émaux imitant les pierres dures, fleurs de lotus. Période Qianlong (1736-1795), h. 57 cm.
Estimation : 200 000/250 000 €

La qualité de l’émaillage et du travail de cloisonné suggère en effet que cet imposant vase – connu des amateurs — fut l’objet d’une commande et fabriqué dans les ateliers impériaux au sein même de la Cité interdite. En l’an 27 de son règne, l’empereur Qianlong (1736-1795) fait fusionner les ateliers de peinture et d’émaillage permettant aux artistes d’utiliser leurs compétences dans la décoration de l’émail. Les progrès ne se font pas attendre, techniques autant qu’artistiques dans la fabrication des cloisonnés. Reprenant certaines innovations des fours de porcelaine impériaux de Jingdezhen, les émailleurs créent des décors imitant les pierres dures, la laque, le bois, le jade, le corail et même le marbre. Même motif, même punition pour les pieds en forme de têtes d’éléphant dont on retrouve la tradition dans des brûle-parfums et des braseros issus des ateliers du palais impérial depuis le règne de Xuande (1426-1435). Trois modèles de ce type d’époque Qianlong sont visibles au pied des marches menant au trône dans la salle de l’Harmonie suprême de la Cité interdite. Symbole de force, d’intelligence et d’astuce, le pachyderme était l’un des animaux les plus représentés dans l’art impérial chinois. Rien à voir avec notre éléphant dans un magasin de porcelaine… On précisera enfin que notre objet a conservé la belle patine de ses bronzes d’origine dorés au mercure, qu’il a fait partie de la collection Élie et Alice Humeau à Compiègne et que loin d’être purement décoratif, ce brûle-parfums, lien avec le ciel et le réel, avait sa place sur l’autel dédié aux ancêtres et aux dieux. Utilisés depuis la nuit des temps, ces objets racontent la longue histoire de la Chine avec les parfums, présents dans presque tous les moments de la vie quotidienne, pour soigner son corps ou définir un lieu sacré. De quoi susciter la convoitise des collectionneurs chinois…

Panorama (avant-vente)

Qui dit vrai ?

Le 03 décembre 2020, par Claire Papon

La semaine faisant la part belle aux volatiles, notre bécasse (l. 31,5 cm) prend le chemin des enchères mercredi 9, en salle 10, à Drouot chez Thierry de Maigret (M. de La Verrie, expert). Étonnante par le réalisme de son attitude et le traitement de son éclatant plumage, elle illustre la spécialité que se fit la manufacture des Hannong, à Strasbourg, pour ces terrines à pâté en trompe l’œil, en faïence de petit feu reposant sur des tertres au naturel, sous l’influence des productions allemandes de Hoechst. Celle-ci, de l’époque de Paul Hannong, au milieu du XVIIIe siècle, porte les marques en bleu «i» et «2» et elle est espérée autour de 8 000/10 000 €.

Agenda
Plus que les arts précolombiens et l'archéologie qui ouvrent la séance, les arts asiatiques seront l'objet des plus belles batailles d'enchères. La vedette est un brûle-parfum en bronze et émaux cloisonnés d'époque Qianlong pour laquelle il faudra être prêt à débourser 200 000/250 000 €. La voilà bien entourée avec des armures japonaises de l'époque Edo (dont une de type Yokohagi-gomai-do, 14 000/16 000 €) et des porcelaines XVIIIe et XIXe (500 à 3 000 €). De retour en Occident, place aux porcelaines et aux faïences, françaises et étrangères. Un tête-à-tête (plateau, deux gobelets Bouillard, leurs soucoupes, un sucrier et un pot à lait) de Sèvres, à décor de roses dans des médaillons, daté 1769, pourrait trouver preneur à 2 500/3 000 €, tandis qu'une terrine en trompe l'œil figurant une bécasse de Paul Hannong à Strasbourg nécessitera 8 000/10 000 €.
mercredi 09 décembre 2020 - 01:30 - Live
Salle 6 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - 75009
Thierry de Maigret
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne