Maîtres laqueurs, du nord au sud

Le 29 octobre 2020, par Claire Papon

Si la vogue dont bénéficient les laques vietnamiennes se maintient, une belle bataille d’enchères devrait accueillir celles de Nguyen Van Ro et Lê Quoc Loc.

Nguyen Van Ro (1921-1997), Les feuilles retournent aux racines, triptyque en bois laqué doré sur fond noir, 110 x 360 cm.
Estimation : 20 000/30 000 

Il serait facile de dire que ce triptyque est de saison, mais force est de constater qu’il illustre à merveille l’automne et ses arbres qui s’effeuillent. Là, cependant, la nature s’observe presque à la loupe. Seule la partie inférieure du végétal retient l’attention de Nguyen Van Ro, le moment où ses forces vitales retournent vers la terre, les racines noueuses s’enfonçant dans le sol, tels des doigts, les mille et une aspérités de l’écorce, la verticalité des troncs, la sinuosité des branches. Les motifs traités en relief se détachent sur le fond lisse, les tons ocres se déploient sur le noir intense. L’artiste a fait de ces végétaux dessinés sur un fond noir ou rouge – similaire à celui choisi pour le drapeau du Vietnam à partir de 1945 symbolisant le sang versé pour l’indépendance – l’une de ses signatures. Originaire de Thu Dau Mot, ville du sud du pays, il enseigne l’art de la laque à l’école des arts appliqués de Gia Dinh entre 1955 et 1975 – notamment à Nguyen Van Minh (1930-2014) –, et fait partie des grands maîtres qui ont décidé de rester sur leur terre natale malgré la guerre. Quant à Lê Quoc Loc (1918-1987), diplômé de l’école des beaux-arts d’Indochine en 1942 et installé à Hanoï, il proposera ici un paravent figurant un village parmi les bambous et les bananiers (100 200 cm), emblématique de son univers graphique en rouge et or (40 000 et 60 000 €).

Agenda
Après les bronzes et les céramiques (300 à 3 000 €), place aux peintures. Une toile de Jean Bouchaud, Au bord du canal, 1925 (10 000/15 000 €) côtoie des paysages d'Henri Mège, un paravent en laque à six panneaux de l'école des beaux-arts d'Hanoï, travail du XXe siècle à décor de Paysage lacustre sur fond rouge, ayant fait partie de la collection de maître Albert Mayet (10 000/15 000 €), ainsi qu'un panneau de Nguyen Van Ro, Les feuilles retournent aux racines (20 000/30 000 €), la fin de la vacation revenant à des objets de décoration et à du mobilier.
mardi 03 novembre 2020 - 14:00 - Live
www.drouotonline.com
Millon
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne