Gallé et Lalique, hymne printanier

Le 22 avril 2021, par Anne Foster

Hirondelles ou passiflore, à chacun son inspiration… 

René Lalique (1860-1945), paire de suspensions du modèle Passiflore, créé en 1924, en verre moulé-pressé, composé de dalles arrondies rattachées entre elles par des fixations de métal et formant une sphère à décor en relief, h. 110, diam. 60 cm.
Estimation : 40 000/50 000 

Plante grimpante ornant les jardins de climat tempéré, la passiflore fut découverte en Colombie, selon la description donnée par Pedro Cieza de León en 1553. La première mention sous ce nom apparaît dans un ouvrage publié en 1628. On doit cette appellation à des missionnaires jésuites d’Amérique du Sud qui la prennent comme symbole car la corolle, les étamines, les pistils et les filaments évoquent les instruments de la Passion du Christ. La plante se couvre de fleurs au printemps et pendant l’été, donnant pour certaines espèces des fruits comestibles. Émile Gallé, éminent botaniste, qui a puisé son inspiration dans la nature aussi bien végétale qu’animale, est le précurseur dans ce répertoire floral que René Lalique stylise plus fortement. Ce dernier réalise ce modèle en plusieurs parties distinctes, réunies à l’aide d’attaches de fixation métalliques. Il a figuré aux catalogues de la maison Lalique en 1928 et 1932, avant d’être supprimé en 1937. L’éveil de la nature est signalé par l’arrivée des hirondelles, saisies en vol pour une lampe à pied sphérique et chapeau pointu en verre multicouche à décor dégagé à l’acide sur fond orangé. Elle est estimée 10 000 € environ, tout comme une autre de même décor mais sur fond bleu, ce modèle des établissements Gallé a été produit vers 1920. Il faut compter un peu plus (aux alentours de 15 000 €) pour une paire de vitrines de présentation à décor marqueté de branches fleuries de pommier du Japon, réalisée vers 1900.

Agenda
Honneur aux arts décoratifs du XXe siècle avec par exemple une paire de suspensions de René Lalique. Pour la période de l'après-guerre, on remarque une table de salle à manger de Jacques Adnet (1900-1984) à plateau en dalle de verre sur structure formant piétement cylindrique en métal, recouverte de cuir noir à piqûre sellier, attaches en laiton doré, vers 1950, estimée 7 000/9 000 €. Pour la sculpture, on peut être séduit par Enigma, vers 1925, sculpture en taille directe sur marbre blanc de Maurice Guiraud Rivière (1881-1947), prisée 8 000/10 000 €, ou par Virginie, créée en 1968 par Robert Couturier (1905-2008) et ici dans une épreuve en bronze à patine noire, numérotée 2/6, par Susse fondeurs (15 000/20 000 €).
vendredi 30 avril 2021 - 01:30 - Live
Salle 1-7 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 75009
Tessier & Sarrou et Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne