Carlo Hauner et Martin Eisler, design brésilien

Le 17 février 2021, par Caroline Legrand

Carlo Hauner et Martin Eisler appartiennent à cette école de design brésilienne qui connaît une belle cote, portée par le goût pour la simplicité de la nature. 

Carlo Hauner (1927-1997) et Martin Eisler (1913-1972), Costella, vers 1960, palissandre courbé et métal tubulaire noirci, édition Forma (Brésil), 85 140 80 cm. 
Estimation : 7 000/10 000 


L’école brésilienne partage avec celle scandinave son goût pour le bois, et en particulier pour le palissandre. Appelé également « bois de rose », cette essence tropicale des plus nobles est recherchée pour sa robustesse et son élégance, sa couleur pouvant adopter de subtiles nuances. Avec sa superbe structure profilée, ce canapé en est un bel exemple. Il est constitué de grandes lames de palissandre courbé aux extrémités, reposant sur une structure en métal tubulaire noirci. Ses auteurs ? Martin Eisler et Carlo Hauner. Les deux designers furent les fondateurs de la manufacture Forma. Cette dernière produit en nombre des meubles au prix accessible, essentiellement fabriqués en bois brésilien. Les deux hommes sont issus de l’immigration. Le premier, fils d’un juif viennois membre fondateur de l’association moderniste Austrian Werkbund, quitte en 1938 son pays pour l’Argentine, avant d’arriver au Brésil au début des années 1950 ; Carlo Hauner, lui, est né en Italie, à Brescia, et est arrivé en Amérique du Sud en 1949. Ils se rencontrent en 1953 à São Paulo et décident rapidement de fusionner leurs maisons d’édition en une seule : Forma. Leurs meubles font partie des créations iconiques des années 1950. Pourtant, leur collaboration ne durera pas, car Hauner retournera vivre en Italie en 1958. Eisler poursuivra durant les deux décennies suivantes une production prospère, qui le mènera à un partenariat avec Knoll International.
 

Agenda
Ce mardi 23 février, on poursuivra sur le thème du XXe siècle avec, en tête d'affiche, un canapé Costella de Carlo Hauner et Martin Eisler, fabriqué vers 1960 avec de grandes lames de palissandre courbé  aux extrémités. S'il faudra envisager 7 000/10 000 € pour son acquisition, 1 500/2 000 € pourraient suffire pour une table extensible et quatre chaises de Silvio Coppola en pin massif teinté, édités par Fratelli Montina dans les années 1970 et 1980 et distribués en France par Roche Bobois. On attirera votre attention sur une sculpture à l'amusante silhouette en plâtre de Paul Colin, figurant Le Général de Gaulle (450/500 €). 
mardi 23 février 2021 - 01:00 - Live
Blois - 32, avenue Maunoury - 41000
Pousse-Cornet
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne