Panorama (avant-vente)

En pays bantou

Le 08 avril 2021, par Claire Papon

Exécutée vers 1886, cette grande toile (350 496 cm), Les Martyrs de l’Ouganda, signée J. L’Allouette – pseudonyme d’un prêtre également peintre amateur – figure un épisode peu connu de l’histoire de l’Afrique. Dans une clairière, un groupe de jeunes gens est aligné, d’autres sont assis, leur tête dépassant des roseaux et leurs jambes dévorées par le feu, tandis qu’un autre garçon, les poignets ligotés, est molesté à coups de trique, pressé par les ordres d’un sorcier ou d’un chef coutumier. Nous sommes en janvier 1886, à une dizaine de kilomètres de Kampala, la capitale du roi Mwanga, dont l’assemblée a décidé la mise à mort de tous ceux qui refuseraient de renier la foi chrétienne diffusée par les missionnaires arrivés dix ans plus tôt. Annoncée à 5 000/8 000 €, cette composition est présentée vendredi 16, salle 6 à Drouot, par Ader.

Agenda
Le lever de rideau revient à une grande toile (350 x 496 cm) de J. L'Allouette, prêtre et peintre amateur, intitulée Les Martyrs de l'Ouganda, illustrant le sort réservé à des jeunes gens – anglicans et catholiques – qui en 1885-1886 périrent pour avoir refuser de renier la foi chrétienne (5 000/8 000 €). Sans transition, on poursuit avec une vue de La Seine à Paris, 1893 par Henri-Jacques Evenepoel, exposée à la rétrospective de l'artiste à la galerie Georges Giroux à Bruxelles en 1932 (5 000/6 000 €), une vue nocturne de l'Entrée du métro place du Trocadéro, 1908 sous le pinceau d'Amédée-Julien Marcel-Clément (8 000/10 000 €), une grande (76 x 113 cm) et séduisante toile d'Angel Garavilla(1906-1961), Famille basque sur le port de Lekeito (3 000/5 000 €). Des œuvres de Georges Rohner, Alexandre Sasha Garbell, Théo Tobiasse et Georges Terzian ou encore Charles Dufresne les accompagnent.
vendredi 16 avril 2021 - 02:00 - Live
Salle 6 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - 75009
Ader
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne