La part du lion à l'époque Ming

Le 12 décembre 2019, par Sophie Reyssat

Parvenu en Chine grâce au bouddhisme, le lion s’y est fait une place de choix, dont témoigne ce bronze ming.

Chine, début de l’époque Ming (1368-1644), statuette de lion en bronze à traces de dorure, 15 10 cm.
Estimation : 30 000/50 000 

Si le lion de bronze joue fréquemment le rôle de brûle-parfums ou de porte-baguettes, rien n’indique que ce spécimen, dont la fourrure et la queue s’enroulent en élégants volutes, ait eu une fonction autre que décorative. Représenté en marche, la tête tournée vers la gauche, il porte un collier orné d’une petite tête de lion, à laquelle est suspendu un imposant grelot ; un ruban y est également maintenu, qui forme un harnachement terminé par un pompon et présente lui aussi des grelots. Ce type de clochette évoque le Bouddha, qui en avait taillé un dans le bois pour accompagner la psalmodie des litanies journalières. Le lion est lui-même associé au bouddhisme : servant de monture au boddhisattva Manjusri  nommé Wenshu en Chine , combattant l’ignorance pour atteindre la plus haute spiritualité, l’animal est plein de bravoure et de sagesse. Ces deux vertus ont fait de lui le gardien idéal des édifices sacrés. Ce protecteur de la loi bouddhique incarne également la paix et la prospérité : on le retrouve donc à l’entrée des palais. Pour passer une porte de la Cité interdite, il faut ainsi cheminer entre deux lions de bronze d’époque Ming : un mâle maintenant une boule de sa patte et une femelle jouant avec son lionceau. Ils symbolisent respectivement le pouvoir et la société.

Panorama (avant-vente)

Cage dorée

Le 12 décembre 2019, par Claire Papon

Étonnant objet que cette petite calebasse (h. 12 cm) à décor gravé au feu, dit «huohua», d’un lettré sur sa mule dans un paysage au ruisseau. Bordée d’un cercle en ivoire, elle est munie d’un couvercle en écaille ajouré d’un dragon et d’un phénix parmi les nuages et les pivoines. Cet objet raffiné n’est autre qu’un piège à grillons de la fin du XIXe siècle. Présenté chez Tessier & Sarrou et Associés (cabinet Portier et Associés), lundi 16, salle 16 à Drouot, il témoigne de l’importance qu’occupent ces animaux dans la tradition chinoise, où ils symbolisent bonheur et longévité depuis des siècles, quand ils ne sont pas élevés pour le combat ou encore pour le plaisir d’écouter leur chant si particulier. Représentation du cycle de la vie éternelle, le grillon est souvent offert, dans sa cage, quand une personne emménage dans sa nouvelle habitation. Un animal indispensable, en quelque sorte. Tout comme sa cage, celle-ci étant estimée 1 000/1 500 €. Voire plus si affinités…

Agenda
Voici l'une des vacations d'arts d'Asie les plus attendues à laquelle La Gazette a consacré deux couvertures. L'une à une cloche rituelle bianzhong en bronze doré décorée en relief de dragons à cinq griffes d'époque Kangxi (voir Gazette n° 29, page 6), l'autre à un plateau en laque rouge et noire de la fin de l'époque Yuan (voir cette Gazette, page 6). Les premiers coups de marteau toutefois seront donnés pour un ensemble de 760 vues stéréoscopiques (sur divers sujets, de Chine, Japon, Indochine) provenant de la collection Gaston Hauchecorne (15 000/20 000 €). Outre une fière statuette de lion en bronze doré du début de l'époque Ming (30 000/50 000 €), on tentera sa chance sur de séduisants porte-pinceaux en bois sculpté et ajouré XVIIIe-XIXe, mais aussi un repose-poignet en hongmu à décor de tiges de bambou d'époque Qing (2 000/4 000 €), un sceptre en bambou à la tête en forme de champignon au naturel (XVIIIe, 8 000/10 000 €), un brûle-parfum (XVIIe) de forme gui en bronze à patine brune et doré, martelé d'une frise de symboles de bon augure (15 000/20 000 €). Sans oublier une curieuse cage à grillons fin XIXe réalisée dans une calebasse à décor gravé (1 000/1 500 €).
lundi 16 décembre 2019 - 02:00 - Live
Salle 16 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - 75009
Tessier & Sarrou et Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne