Panorama (avant-vente)

Alix Aymé, une femme artiste au Vietnam

Alix Aymé s’est spécialisée dans l’art traditionnel de la laque, qu’elle a su remettre au goût du jour.

Si Alix Aymé (1894-1989) est née à Marseille et a été formée à Paris, elle a passé l’essentiel de sa vie et effectué sa carrière en Asie, découvrant en 1920 Shanghai puis Hanoï et suivant son second mari, le commandant de l’armée française Georges Aymé, en Indochine. Devenue professeur à l’École des beaux-arts de l’Indochine, elle s’est spécialisée dans l’art traditionnel de la laque, qu’elle a su remettre au goût du jour, comme en témoigne cette laque ancienne qui lui est attribuée et décrit  La Baie d’Along (80 120 cm). 5 000/7 000 € en seront demandés le vendredi 16 octobre à Marseille, lors de la vente organisée par la Maison R&C OVV.

Agenda
Cap sur le Vietnam avec un album relié de 54 dessins originaux signés de plusieurs artistes entre 1926 et 1940, dont Bui Van Au, Kiem et Con, décrivant la vie de ce qui était alors la Cochinchine. 20 000/25 000 € seront demandés pour ces œuvres qui pourraient constituer un avant-projet présenté à l'éditeur. Un autre album de 59 œuvres de même époque, véritable témoignage du travail des élèves de l’école d’arts appliqués de Gia Dinh à l’époque, mais aussi trésor de renseignements concernant les temples et les cultes, est attendu à 18 000/20 000 €. Avant de quitter le pays du Dragon, on admirera un laque ancien attribué à Aymé Alix, dont on attend 5 000/7 000 €. On prendra ensuite la direction de la Chine sur un Grand cheval debout en terre cuite de la dynastie Han (206 av.-221 apr. J.-C.), haut de 118 cm et estimé à 8 000/12 000 €, avant de terminer par le Japon avec un cabinet Kazaridana d'époque Meiji en bois laqué or, argent et brun de laque nashiji et hirame de paysages (5 000/7 000 €). 
vendredi 16 octobre 2020 - 14:30 - Live
Marseille - 224, rue Paradis - 13006
Maison R&C, Commissaires-Priseurs Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne