Panorama (avant-vente)

Lobo, un Espagnol à Paris

Le 06 juin 2019, par Agathe Albi-Gervy

En 1986, Baltasar Lobo (1910-1993) est un artiste d’âge mûr, reconnu des institutions autant que des cercles avant-gardistes. La schématisation des lignes de ses personnages de bronze, souvent des figures féminines incarnant des maternités ou des baigneuses, a atteint son paroxysme. Un type de figuration qu’il a forgé au contact de Constantin Brancusi, Henri Laurens, Jean Arp ou Henry Moore, dans le Paris des années 1940 où il vient fuir la dictature franquiste. Cette Femme assise, de 1986, haute de 94 cm et numérotée 6/8, Fernando Durán le 11 juin à Madrid.
Estimation : 80 000 

Agenda
L'art contemporain précède, le 11 juin à 19 h, l'art ancien qui sera au programme le lendemain à 18 h. La première partie voit se côtoyer des paysages de Benjamin Palencia (dont l'un estimé à 4 200 €), Alvaro Delgado (1 300 €), Ginés Parra (1 200 €) ou Carlos Pascual (1 000 €), avec des scènes d'Emilio Grau Sala (l'une à 11 000 €), Cristino de Vera (8 000 €) ou Manuel Angeles (6 000 €). L'ensemble est dominé par un bronze de Baltasar Lobo numéroté 6/8 et daté de 1986, représentant l'une des nombreuses femmes érigées en icônes par cet artiste espagnol, réfugié à Paris depuis la prise de pouvoir de Franco.
mardi 11 juin 2019 - 19:00
Madrid - Conde de Aranda, 23 y Velazquez - 28001
Fernando Durán
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne