En compagnie des terre-neuvas

Le 26 novembre 2020, par Caroline Legrand

Nommé peintre de la Marine en 1936, Roger Chapelet est considéré comme l’un des plus grands spécialistes de sa discipline.

Roger Chapelet (1903-1995), Le Madiania en mer arctique, huile sur Isorel signée, 85 226 cm.
Estimation : 6 000/8 000 

Tout comme ses condisciples Marin-Marie et Albert Brenet, il connaît son sujet par cœur… Chapelet a en effet également sillonné les mers du monde entier à bord des navires les plus variés – des luxueux paquebots aux navires de la Marine française, en passant par de simples voiliers. C’est le cas en 1929, lorsqu’il embarque pour la première fois afin de peindre les campagnes de pêche sur les bancs de Terre-Neuve et du Groenland. Le jeune garçon découvre un monde nouveau, qu’il avait jusqu’alors à peine effleuré à Marseille, en 1927, où il avait rejoint son frère, radio à bord du vapeur Rollon. Les années 1930 sont celles de la reconnaissance, avec sa nomination comme peintre de la Marine et membre de son académie. Il passe la guerre à bord de convois transatlantiques, puis comme commissaire en Méditerranée. La fin du conflit venue, il reprend sa carrière de peintre, notamment comme affichiste pour des compagnies de paquebots ; mais il reprend également ses expéditions, qui lui permettent de capter au plus près la vie dans ces navires, mais aussi de décrire des contrées mystérieuses. Il met ainsi à nouveau le cap sur Terre-Neuve dans les années 1950. C’est à cette occasion que fut peinte cette grande huile représentant la pêche à la morue à bord de la goélette La Madania, de l’armateur cancalais Chevalier. Reste un fascinant panorama sur cette pratique lucrative qui devint un mode de vie donnant lieu à de véritables expéditions en Arctique, dont les pêcheurs ne revenaient pas toujours.

Agenda
Une montre d'homme en or Rolex, modèle Day-Date Gold (12 000/15 000 €), partagera la tête de cette affiche avec une grande huile sur Isorel du peintre de la Marine Roger Chapelet, décrivant Le Madiana en mer arctique (6 000/8 000 €). De ce programme généraliste, nous mettrons encore en avant une commode provençale Louis XV en noyer sculpté (3 000/3 500 €) et un bronze de Jean Bulio, Nymphe et amour (2 000/2 500 €), mais aussi trois bouteilles de champagne Krug Clos du Mesnil 1979, évaluées à 2 000/2 500 € l'une.
dimanche 29 novembre 2020 - 02:00 - Live
Joigny - 34, rue Aristide-Briand - 89300
Joigny Enchères - Joigny Estimations
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne