facebook
Gazette Drouot logo print

D’Aphrodite à Vénus Génitrix

Le 22 mai 2019, par Claire Papon et Anne Foster

L’art grec de la grande époque connaît un renouveau avec la conquête romaine. Le type d’Aphrodite est repris par des sculpteurs comme Pasiteles et Arkesilaos au Ier siècle. 

D’Aphrodite à Vénus Génitrix
Art romain, Ier siècle, Vénus Génitrix, réplique d’un original grec (vers 430-420 av. J. C), drapé provenant d’une statue représentant Aphrodite du type de Naples, marbre blanc, restaurations anciennes, probablement dès le XVIe siècle, h. 125 cm.
Estimation : 60 000/80 000 


Causant l’émerveillement du public, la statuaire naturaliste née du talent de Praxitèle fait des émules en Grande-Grèce et, ensuite dans le monde romain, suscitant de nombreuses répliques. Rivalisant avec la peinture, qui connaît vers 350 av. J.-C. un essor considérable, Praxitèle et Skopas atteignent un niveau technique grâce auquel ils transposent au marbre le grain velouté de la peau, les proportions anatomiques parfaites et le détail des vêtements, des cheveux et des parures. Le choix des sculpteurs se porte de préférence sur des divinités comme Apollon,
Dionysos et Aphrodite, si sensuelle avec son péplum collant au corps en plis mouillés, dévoilant un sein. Étrangement, ce modèle connu sous le nom de Vénus Génitrix, c’est-à-dire «mère», fut choisi par Jules César pour orner un temple, consacré en 46 av. 
J.-C. à la gloire de sa gens. D’après Pline l’Ancien, cette statue est l’œuvre d’Arkesilaos, qui, selon lui, se vend à des prix plus élevés que les autres sculpteurs. Autre source pour les Romains, le bronze d’Aphrodite créé par Callimaque à la fin du Ve siècle avant notre ère, dont la Vénus Génitrix du Louvre est une réplique d’époque romaine. On retrouve dans cette statue dont le haut du buste, la tête et les bras manquent le contrapposto ou inclinaison inversée des épaules et des hanches. On tombe encore sous son charme malgré ses mutilations ; d’autres répliques de la Vénus furent complétées par une tête provenant d’une autre œuvre ancienne. Celle-ci a subi une série de restaurations, probablement dès le XVIe siècle comme en attestent des tenons en fer forgé et des inserts de plaques de plomb. La base, les pieds et les bords de la tunique ont été refaits au XVIIIe ou au XIXe siècle. Malgré cela, l’hymne à la beauté de la femme fonctionne toujours : les courbes sensuelles affleurent sous le chiton aux fins plis mouillés tombant jusqu’à ses pieds. Un voile qui révèle plus qu’il ne cache…

Panorama (avant-vente)

Égypte protodynastique

Le 22 mai 2019, par Claire Papon et Anne Foster

Correspondant à la dernière phase d’une culture protodynastique, le Nagada III (3 300-3 000 av. J.-C.) voit l’émergence d’une élite sociale dont les…

Égypte protodynastique

Correspondant à la dernière phase d’une culture protodynastique, le Nagada III (3 300-3 000 av. J.-C.) voit l’émergence d’une élite sociale dont les tombes révèlent des objets de luxe comme ce vase à panse tronconique, le haut col légèrement serré et la lèvre en bourrelet. Réalisé en serpentine, matériau onéreux à l’époque, il est de grande taille (h. 38,9 cm). Il proviendrait d’Hurgada, dans la région de la mer Rouge. Aujourd’hui évalué par M. Lebeurrier à 35 000/45 000 €, il est l’un des fleurons de ce programme préhistorique et archéologique présenté par Millon, lundi 27, salle 4, à Drouot.

Agenda

Du Néolithique, un pic de tradition campignienne, silex marron avec restes de cortex, haut de 48,2 cm, est arrivé jusqu'à nous avec une estimation de 5 000/7 000 €. Datant de l'Âge du fer et provenant du royaume d'Urartu constitué à partir du IXe siècle av. J.-C. sur le haut plateau anatolien autour du lac de Van, une ceinture en tôle de cuivre, réalisée  vers 740-640 av. J.-C., à décor sur trois registres de lions, cavaliers archers, taureaux et caprins ainsi que de sirènes archères, atteste de leur excellente métallurgie (7 000/8 000 €). Dix fois plus sont attendus pour une tête de jeune homme imberbe en marbre blanc, art romain du Ier siècle av. J.-C.-IIe siècle apr. J.-C.

archéologie et préhistoire
lundi 27 mai 2019 - 14:00 (CEST) - Live
Salle 4 - Hôtel Drouot - 75009
Millon
Gazette Drouot
La Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot