Panorama (avant-vente)

Précieux coffret italien

Le 26 novembre 2020, par Caroline Legrand

L’atelier des Embriachi, fondé par Baldassare degli Embriachi, fut actif de la fin du XIVe au début du XVe siècle. Originaire de Gênes, le sculpteur a travaillé en Italie du Nord, puis à Venise. Sa spécialité ? La réalisation de coffrets ornés de plaques en haut relief et marquetés de bois teintés, d’os et de corne, privilégiant le décor de frises géométriques dit « certosina ». En témoignera à Alençon, le samedi 28 novembre, ce coffret de mariage (20 30 18,5 cm) à âme de peuplier et tarsia certosina de corne, os et os teinté, annoncé à 5 000/7 000 (Orne Enchères OVV). Les plaquettes d’os sculpté figurent des anges affrontés et, en partie basse, une frise isocéphale de duos de personnages.

Agenda
Après une matinée consacrée à la bibliophilie, marquée un volume de Petit solfège illustré de Claude Terrasse illustré par Pierre Bonnard, édité à Paris en 1893 et présentant un envoi de l'artiste à Paul Sérusier (2 500/3 000 €), aura lieu l'après-midi une vente généraliste. Une réplique du célèbre Repas chez Levi de Véronèse par un artiste vénitien vers 1700, passée par les collections du cardinal Fesch et de Reiset à l'abbaye du Breuil-Benoît dans l'Eure, sera proposée avec une estimation de 20 000/30 000 €. On remarquera encore aux cimaises un portrait de Jeune fille au bouquet de fleurs par le peintre russe installé en France en 1869 Alexei Harlamoff (10 000/15 000 €), et La Traversée des geishas à Osaka par Paul-Marie Lenoir, l'élève et compagnon de voyage de Jean-Léon Gérôme qui décéda à 38 ans lors d'un voyage au Caire (4 000/6 000 €). Signalons enfin pour les objets d'art la présence d'un coffret de mariage du XVe siècle, issu de l'atelier des Embriacci en Italie du Nord, à décor de plaquettes d'os sculpté (5 000/7 000 €). 
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne