Panorama (avant-vente)

Attribuée à Pierre Reymond

Ce couvercle de coupe en émail du milieu du XVIe siècle est attribuée à l’orfèvre limougeaud Pierre Reymond et sera l’un des lots phares de la dispersion de la collection Hérissay.

Estimé 2 000/3 000 €, ce couvercle de coupe (diam. 18,5 cm) en émail du milieu du XVIe siècle, et attribuée à l’orfèvre limougeaud Pierre Reymond (Mme Fligny, expert), sera l’un des lots phares de la dispersion de la collection Hérissay à Toulouse le samedi 20 novembre (Ivoire - Primardeco OVV). Il présente un décor peint en grisaille avec rehauts de rose et d’or, à sujet du «Triomphe de Flore». La divinité agraire est assise dans un char tiré par deux bœufs, un grand vase fleuri posé devant elle ; elle est accompagnée de musiciens et d’animaux ainsi que de Vénus, Mars et Mercure, l’inscription «Flora» étant apposée dans le champ. L’intérieur est quant à lui orné de quatre médaillons avec des profils à l’antique. Des modèles similaires sont déjà connus, notamment la coupe au couvercle au «Triomphe de Diane» conservée au musée du Louvre et signée Pierre Reymond.

Agenda
La vacation matinale sera réservée à la dispersion de la collection J. Hérissay d'émaux et d'objets de la Haute Époque. On aura ainsi le choix entre une rare paire de bougeoirs en émail peint polychrome et rehauts d'or à décor de bustes féminins dans des médaillons – inspirés de La Galerie des femmes fortes de Claude Vignon –, issus d'un travail de Limoges fin XVIIe-début XVIIIe de Nicolas I ou II Laudin (1 800/2 500 €), et un couvercle de coupe en émail limougeaud de nouveau mais du milieu du XVIe siècle, attribué à Pierre Reymond, peint en grisaille avec rehauts de rose pour les carnations et d'or du Triomphe de Flore (2 000/3 000 €). On y ajoutera un Christ d'applique issu d'un travail limougeaud ou espagnol et daté vers 1220-1230, en cuivre champlevé, émaillé et doré (2 500/3 500 €). La vacation de l'après-midi proposera œuvres de peintres et objets d'art parmi lesquels se distingueront le dessin à la sanguine de Jean-Baptiste Greuse, Étude de chien, à envisager à 8 000/12 000 €, et la toile du surréaliste Léopold Survage, Homme dans la ville, prisée 30 000/40 000 €. 
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne