Nom Robert, prénom Hubert

Le 19 mars 2020, par Claire Papon

Il est l’une des grandes signatures de la peinture française XVIIIe et rares sont les ventes qui ne proposent pas l’un de ses paysages de ruines. C’est dans celles d’un temple romain qu’il nous conduit.

Hubert Robert (1733-1808), Un ermite priant dans les ruines d’un temple romain, 1786, encre et aquarelle, 53 36,5 cm.
Estimation : 35 000/40 000 

Un ermite prie au pied d’un autel. Absorbé dans ses pensées religieuses, il ne remarque pas les trois jeunes femmes espiègles qui pénètrent dans son refuge pour voler des fleurs de son sanctuaire de fortune. Au-dessus d’elles, une quatrième femme, montée sur une échelle tente de chatouiller la nuque du vieil homme à l’aide d’une longue branche feuillue. À gauche, près d’un tonneau abandonné sur le sol, le chapeau et le manteau appartenant certainement à l’ermite rappellent la mode espagnole de l’époque. Sur une grande dalle servant d’autel sont posés un crucifix, des livres, une Bible ouverte, et un crâne, symbole du passage éphémère sur terre de l’homme et de ses créations. Un bouquet de fleurs fanées gisant sur le sol lui fait écho, tout comme le temple rappelant la grandeur déchue. Robert souligne l’immensité des ruines en créant un contraste entre les figures petites et menues et l’édifice aux colonnes hautes et massives. Un minuscule oiseau perché sur la poutre du milieu et un couple de colombes au fond apparaissent d’autant plus fragiles. Cette aquarelle reprend une de ses compositions à l’huile, conservée au Getty Museum, et fait partie d’un thème qu’il développe à partir de 1760. Le peintre s’inspira certainement d’une gravure, contemporaine à son œuvre, de Giovanni Battista Piranese (1720-1778), aquafortiste qui fixa sur le papier les images des monuments antiques découverts par les fouilles et les ruines majestueuses servant de cadre à la vie contemporaine. Hubert Robert oppose l’insouciance des jeunes filles profanant un endroit sacré et le recueillement de l’ermite. Une œuvre imaginaire mais qui révèle la soif de légèreté et de liberté qu’il perçoit dans la société française de la fin du XVIIIe siècle. Hubert Robert fut très apprécié de son temps.

Agenda
VENTE MAINTENUE ONLINE Réuni sous l'intitulé "L'Esprit créateur", cet ensemble verra se succéder les collections d'un amateur français, la collection Collongues dédiée aux maîtres anciens des écoles européennes parmi lesquels des paysages, des études d'animaux, des scènes religieuses et mythologiques (est. 1 000 à 5 000 €). On disputera à hauteur de 50 000/60 000 € une Étude pour une allégorie à la gloire de Louis XIV (aux trois crayons) par Antoine Coypel (voir En Couverture page…), à 35 000/40 000 € une encre et aquarelle d'Hubert Robert, Ermite priant dans les ruines d'un temple romain, entre 1 000 et 3 000 € des plumes et aquarelles d'animaux.
vendredi 03 avril 2020 - 14:30
online.aguttes.com - - 00000
Aguttes