Lot n° 50
Vente terminée
EXCEPTIONNELLE PIÈCE D'ORFÈVRERIE PRÉCOLOMBIENNE. Elle présente une base rectangulaire en treillis symbolisant la terre et l'espace sacré du travail de l'orfèvre. Celui-ci est assis à même le sol, il souffle dans une cane pour attiser le feu de la forge qui lui fait face. Face à lui, un chef shaman debout tient dans chacune de ses mains deux sceptres associés à son statut dans le clan. Il semble apporter sa bénédiction au travail du maître. Sur la forge un réceptacle contient trois ornements destinés à la fonte: ces ornements sont de cultures avoisinantes (Sinu, Taironas) et ont du être prélevés sur des ennemis vaincus. Cette scène, unique en son genre, nous apporte des informations de premier ordre concernant la suprématie des Quimbayas sur leurs voisins et peut sans nul doute être classée parmi les plus importantes découvertes à ce jour. Or à la cire perdue. Culture Quimbaya, Colombie, 500 - 1200 après JC. 6,5x9,3x5,4cm Poids: 91grs Une étude approfondie réalisée par l'archéologue Ferdinand Anton en collaboration avec le Docteur Hermann Kühn, directeur de recherche au Musée Tadesco de Munich, conclut à l'authenticité de cette oeuvre. Une copie en sera remise à l'acquéreur. Collection privée, Autriche.
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente