Gazette Drouot logo print
Lot n° 12

PARAVENT À CINQ FEUILLES Manufacture...

Résultat : Non Communiqué
Estimation : Réservé aux abonnés

PARAVENT À CINQ FEUILLES Manufacture «de tapisseries de Turquie et ouvrages du Levant» dite de la Savonnerie Paris, vers 1640-1650 Matériau Laine Chaque panneau: H. 163 cm, L. 64 cm Longueur totale: 815 cm Provenance Ancienne collection Maurice Fenaille Si les paravents de la Savonnerie exécutés au XVIIIe siècle, représentant des fables et des scènes animalières, d'après des dessins de Blain de Fontenay ou Jean-Baptiste Oudry nous sont familiers, ceux du XVIIe siècle sont plus rares. Chaque feuille alterne avec un panier différent, posé sur un socle et surmonté d'un large et riche bouquet de fleurs bordé d'une campane sur un fond brun. Ce décor fut l'un des thèmes favoris des ornemanistes de cette période, comme Georges Baussonnet ou Jacques Androuet du Cerceau, reflétant l'influence indienne, charnière entre l'Orient et l'Occident. Ces bouquets très riches, connus sous le nom de «fleurs à la persienne», représentent des variétés de fleurs traitées avec une telle précision, que l'on peut aisément les identifier; oeillets, tulipes, lys martagon, narcisses ou giroflées foisonnent dans un fouillis organisé. Cette iconographie florale s'inspire directement de l'art indien des semis de fleurs visibles sur les tapis provenant de la cour moghole, lieu de faste et de grand luxe notamment dans la première moitié du XVIIe siècle sous Jahangir (1605-1627). Les deux tapis moghols, exposés au Metropolitan Museum de New York en 1998 lors de l'exposition Flowers Underfoot, illustrent ces liens (fig. 1 et 2). Cette influence parvenant en Europe, devint une mode et essaima sur tout le continent. Le Rijksmuseum à Amsterdam conserve plusieurs tapis de table au petit point à semis de fleurs, bouquets et paniers de fleurs du début du XVIIe siècle provenant d'ateliers flamands, anglais ou français qui ont eux aussi une parenté avec l'influence indienne. Parallèlement la technique du tapis velouté est importée en France sous le nom de «noeud turc». Pierre Dupont exposera en 1632 dans l'éc

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente