Gazette Drouot logo print
Lot n° 1

NIKI DE SAINT PHALLE (Neuilly-sur-Seine, France,...

résultat :
Non Communiqué
Estimation :
Réservé aux abonnés

NIKI DE SAINT PHALLE (Neuilly-sur-Seine, France, 1930 - San Diego, Californie, 2002). "Chat vase", 1986. Résine peinte. Exemplaire 31/50. Signé, justifié et estampillé "R. Haligon Plastiques d'Art" sur la base. Certificat joint signé par la Galerie Guy Pieters. Dimensions : 32 x 40 x 22 cm. Sculpture-vase de Niki de Saint Phalle, représentant un chat noir parsemé de taches et de dessins aux couleurs vives. La queue multicolore s'enroule sur son ventre. Elle a une oreille rouge et une oreille jaune. Comme à l'accoutumée dans l'œuvre de l'artiste français, la résine est peinte dans des couleurs gaies qui ouvrent les portes de la fantaisie et nous entraînent dans un bestiaire réinventé. Avec ce type de figures, comme avec ses femmes aux courbes sensuelles, Saint Phalle nous plonge dans une nature régie par ses propres lois. Des lois authentiquement féminines, puissantes, guerrières et amoureuses à la fois. De même, les attributs félins, notamment ceux liés à la magie, sont relus, ajoutant à l'optimisme qui a toujours prévalu dans ses propositions. Dans le "jardin des tarots" en Toscane, De Saint Phalle a créé des versions monumentales de chats et d'autres animaux gardiens et esprits protecteurs. Niki de Saint Phalle a été l'une des artistes les plus renommées du milieu du XXe siècle. Elle participe vers 1962 à l'exposition "The Art of Assemblage" au Museum of Modern Art de New York. En 1964, elle commence à créer une série d'œuvres intitulée "Nanas", qui consiste en des figures féminines aux formes voluptueuses et aux couleurs vives. Ces sculptures montrent un contraste entre la dimension ludique ou festive de l'objet et une dimension beaucoup plus tragique, violente et pornographique. Ces images s'opposent aux canons conventionnels de la beauté féminine. Au début des années 1960, l'artiste crée les Shooting Paintings. Il s'agit de sacs en polyéthylène remplis de peinture en forme de figure humaine recouverte de craie blanche. L'image a été créée après avoir tiré sur la figure à partir des sacs de peinture. C'est en 1966 qu'il réalise la plus grande sculpture de corps de femme de l'histoire de l'art, qui fait également partie de la série "Nanas" et dont le titre est "Hon" ("Elle" en suédois). Une Nana qui cesse d'être une sculpture pour devenir une architecture. Elle a été installée au Moderna Musset de Stockholm, sous le sceau du secret car il s'agissait d'un acte plutôt révolutionnaire compte tenu de l'époque à laquelle il l'a réalisée, si bien que quelques jours après l'avoir ouverte au public, l'exposition a été fermée. En 1979, il commence à construire un parc de sculptures, "El jardín del tarot" en espagnol, situé près de Capalbio, en Italie. En 1982, avec son mari Jean Tinguely, elle construit la "Fontaine Stravinsky" ou Fontaine des Automates, située à côté du Centre Pompidou à Paris. De nombreuses sculptures de Saint Phalle sont de grandes dimensions et sont exposées dans des espaces publics. La Niki Charitable Art Foundation tient à jour une carte et un catalogue en ligne de toutes ses œuvres d'art public existantes. Le Paradis Fantastique (1967), Moderna Museet, Stockholm, Suisse (en collaboration avec Tinguely). Golem (1971), Kiryat Hayovel, Jérusalem. Hannover Nanas (1973), en collaboration avec Leibnizufer à Hanovre, Allemagne. La Fontaine Stravinsky (1982) près du Centre Pompidou, Paris (en collaboration avec Tinguely) Sun God (1983), une fantastique créature ailée à côté du Faculty Club de l'Université de Californie, San Diego, dans le cadre de la Stuart Collection d'art public.

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente