Gazette Drouot logo print
Lot n° 222

La chasse au rhinocéros Tapisserie flamande, Audenarde. Fin...

Estimation :
Réservé aux abonnés

La chasse au rhinocéros Tapisserie flamande, Audenarde. Fin du XVIe, début du XVIIe siècle. Tissée en laine et soie H. 3,24 x L. 3,08 m Cette tapisserie est intéressante par son thème de chasse et rare en illustrant un rhinocéros. Il est au premier plan dans un paysage boisé, paisible, avec lac, fontaine, jardin et architectures, parsemé de scénettes à motif de couples, de figures isolées, de gondoles, d'animaux exotiques, fantastiques et forestiers. Bordure à décor de bouquets de fleurs, de fruits, et de feuilles, d'architectures encadrant des animaux et figures allégoriques, dont la foi, l'espérance et la force d'âme, avec inscriptions latines. Elle a conservé de beaux coloris vifs et a gardé sa bordure d'origine. Elle présente un bel état de conservation général avec quelques usures et anciennes restaurations. Elle est diminuée en hauteur et probablement en Largeur. Dans cette tapisserie figure une représentation d'un rhinocéros, animal d'une grande rareté à cette période. En effet, au XVIe siècle, seul deux rhinocéros étaient connus sur le territoire européen. Le premier se nommait Gomda et fut offert par le roi indiens Muzaffar II de Cambaye en cadeau au roi Manuel Ier de Portugal à Lisbonne, où il débarqua le 20 mai 1515 (le second viendra un peu plus tard, vers 1577, au Portugal, également pour le roi et se nommait Ibada). Ce dernier inspira Dürer qui réalisa cette même année, en 1515, sa gravure sur bois intitulée Rhinocervs. Malgré des inexactitudes anatomiques, cette dernière sera considérée comme une représentation réaliste d'un rhinocéros jusqu'à la fin du XVIlle siècle. Notre tapisserie semble directement influencée par cette gravure de Dürer : la petite dent de narval (corne) au milieu du dos n'a rien de réel et est directement empruntée à Dürer. De plus, les grandes lignes de la silhouette ainsi, que les plis de la peau épaisse reliées entre elles par de la peau souple, confirme qu'il s'agit bien d'une figure inspirée du rhinocéros indien de Dürer et non du modèle africain.

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente