Gazette Drouot logo print
Lot n° 72

ORTELIUS, A. Islandia. Anvers, ca. 1585. Noir...

Estimation :
Réservé aux abonnés

ORTELIUS, A. Islandia. Anvers, ca. 1585. Noir et blanc. Non examiné hors du cadre. Pliure verticale près du pli central. 335 x 490 mm. Carte très décorative, sans doute la plus célèbre de l'Islande. Le long de la côte méridionale de l'île, une somme de tous les monstres marins possibles est représentée, accompagnée d'une légende alphabétique dont l'explication se trouve au verso de la carte. Sont également figurés des ours polaires flottant sur des icebergs, les fjords, le volcan Hekla en éruption ainsi que les glaciers. La carte comprend plus de 200 noms de lieux, principalement d'origine danoise, dont beaucoup sont probablement mal interprétés à partir de la carte originale, en raison du style d'écriture différent utilisé en Islande au cours de cette période. Bien que la carte soit loin d'être exacte, elle donne pour la première fois une représentation significative de toutes les colonies connues en Islande et de nombreux autres points d'intérêt, notamment un certain nombre de glaciers. La dédicace dans le coin inférieur droit indique que la carte a été dressée et est dédiée par Andreas Velleius à l'illustre et puissant Frédéric II, roi des Danois, des Norvégiens, des Slaves, des Goths etc. Andreas Sorensen Vedel (1542-1616) est un historien danois important de l'époque qui a préparé, mais apparemment n'a jamais publié, un traité sur l'histoire du Danemark, qu'il avait eu l'intention d'illustrer avec des cartes. Cependant, il est presque certain que Vedel n'est pas l'auteur de la carte et qu'il a simplement transmis la carte à Ortelius, peut-être via Heinrich von Ranzau (écrivain et homme d'État allemand, astrologue prolifique associé à Tycho Brahe et bibliophile passioné), sans en mentionner la source. La carte constitue une amélioration considérable par rapport à toutes les cartes antérieures de l'Islande et on pense donc qu'elle n'a pu être dessinée que par un Islandais, très probablement Gudbrandur Thorlaksson, évêque luthérien de Holar, qui a étudié les mathématiques et l'astronomie à Copenhague. On sait que Thorlaksson a dressé une carte de la région en 1606 bien qu'aucune carte de l'Islande réalisée par Thorlaksson n'ait survécu. Bien qu'un privilège pour la carte ait été accordé en 1585, la carte paraît pour la première fois dans l'édition française de 1587 du "Theatrum Orbis Terrarum" d'Ortelius, le premier Atlas moderne du monde, publié pour la première fois en 1570 et augmenté par la suite jusqu'en 1612. Van den Broecke, Ortelius Atlas Maps, 161.

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente