Gazette Drouot logo print
Lot n° 35

FRANCESC VIDAL JEVELLÍ (Barcelone, 1848 - 1914). Vitrine,...

Résultat :
Non Communiqué
Estimation :
Réservé aux abonnés

FRANCESC VIDAL JEVELLÍ (Barcelone, 1848 - 1914). Vitrine, vers 1900-1910. Bois d'acajou et verre émaillé cloisonné. Avec plaque d'usine. Mesures : 191,5 x 103 x 41 cm. Spectaculaire vitrine en bois d'acajou, un dessin du grand ébéniste Francesc Vidal datant d'environ 1890. De structure rectangulaire, elle se compose d'une partie centrale avec une porte vitrée et un petit tiroir dans la partie supérieure, de deux corps latéraux d'étagères, avec des dos en miroir, et d'un corps supérieur avec deux portes, décorées avec une technique d'émaillage dérivée du cloisonné sur métal. Cette technique a été appliquée pour la première fois au verre par la firme anglaise The Cloisonné Glass Company à la fin du XIXe siècle, et a été introduite en Espagne en 1899 par Francesc Vidal. Ce traitement chromatique moderne, appelé ainsi en raison de son analogie avec le cloisonné sur métal, consiste à coller des filaments de cuivre directement sur la plaque de verre de base pour délimiter les différentes zones de couleur, créant ainsi des sortes d'alvéoles qui sont ensuite remplies d'émail coloré. Dans ce cas, le décor est pris en sandwich entre deux plaques de verre incolore, et se compose de tons dorés avec des motifs floraux et géométriques. Francesc Vidal était l'un des artistes décorateurs les plus importants de la ville de Barcelone à la fin du XIXe siècle, l'un des premiers professionnels à promouvoir l'artisanat au sein de l'esthétisme et du modernisme catalans naissants. L'un des événements clés pour comprendre sa personnalité et son caractère novateur est son séjour à l'Exposition universelle de Paris en 1867, où il s'est rendu pour diriger l'exposition des échantillons de reliure de son père. En plus d'assister à la naissance du japonisme dans la capitale française, Vidal entre en contact avec d'autres jeunes artistes et reste dans la ville pour étudier à l'École des Arts Décoratifs, où son professeur est Louvrier de Lajolais. Depuis Paris, il effectue également une série de voyages en Europe qui lui permettent de se familiariser avec les pratiques artistiques qui se développent dans les grandes capitales du continent. Il revient finalement à Barcelone avec le désir de moderniser et d'européaniser une ville encore trop liée à la tradition, en introduisant des nouveautés telles que l'influence japonaise dans la décoration intérieure et les arts décoratifs. En 1878, il s'établit comme marchand d'art et, en 1883, il inaugure un bâtiment conçu par Vilaseca, un complexe polytechnique inhabituel, où il travaillera désormais intensivement à la production de meubles de qualité, ainsi que de verrerie, de métallurgie et de compléments de fonderie. Rigalt et Masriera collaboraient dans son atelier de la fonderie, et Joan González, Gaspar Homar et Santiago Marco travaillaient comme designers. La clientèle de Vidal comprenait la noblesse et les sociétés officielles, et il a fabriqué le mobilier conçu par Gaudí pour le palais Güell. Il fut également chargé d'autres projets importants comme la décoration du maire Rius i Taulet, de plusieurs salles du Círculo del Liceo et aussi de commandes royales comme les chambres à coucher du palais royal de Madrid et le berceau du futur Alfonso XIII. En fait, ses œuvres étaient demandées non seulement dans la Péninsule, mais aussi en Amérique, ce qui a conduit Vidal à étendre son activité en s'associant avec Frederic Masriera Manovens, puis à ouvrir des boutiques à Madrid et à Paris. Vidal a exercé une grande influence sur la société de son temps, et a pratiqué le mécénat avec de jeunes talents tels que Pau Casals, Isaac Albéniz, C. G. Vidiella, etc. Simón Gómez, dans son portrait de cet ébéniste hors pair, a peint peut-être le plus beau portrait de la peinture catalane de son époque. Sa boutique était alors devenue l'un des points de convergence de ceux qui souhaitaient disposer des meilleures et des plus modernes décorations intérieures, grâce à sa production innovante imprégnée de l'esprit Arts & Crafts anglais et des théories d'Adrien de Longpérier. En raison de cette forte demande, Vidal s'est également intéressé aux styles historicistes, qu'ils soient d'inspiration baroque ou gothique, et a produit des œuvres éclectiques avec une composante orientalisante très en vogue dans la bourgeoisie de l'époque. Aujourd'hui, des œuvres de Francesc Vidal se trouvent au Museu Nacional d'Art de Catalunya et au Museu Nacional d'Arts Decoratives, ainsi que dans d'importantes collections privées.

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente