Gazette Drouot logo print
Lot n° 172

Joseph Lucien Mignon FALIZE (1839-1897) Parure...

Abonnez-vous pour connaître le résultat
Estimation : Réservé aux abonnés

Joseph Lucien Mignon FALIZE (1839-1897) Parure en or 18K 750‰ et argent 2nd titre 800‰, composée d’une paire de pendants d’oreilles et d’un collier dans le style Indien, parée de diamants de taille rose et de turquoises. Les pendants de forme ovale, ciselés de rinceaux ajourés de motifs en feuilles, soulignés d’une ponctuation de diamants de taille rose à l’extérieur et de boules à l’intérieur. Le système à clip est fixé au dos d’une fleur polylobée, les pétales sertis de turquoises taillées en cabochons calibrés, le centre serti d’un diamant de taille rose. Les systèmes à ressorts pour oreilles non percées, sont signés ALOUIS. Le collier est composé de vingt et une plaques de forme oblongue, de taille croissante, montées sur une chaîne, parées d’un décor ajouré d’entrelacs, de feuilles et d’une fleur polylobée, les pétales sertis de turquoises taillées en cabochons calibrés, le centre serti d’un diamant de taille rose. La partie supérieure est sertie de turquoises taillées en pain de sucre, soulignée de boules, le bord inférieur est paré de diamants taillés en rose. La plaque centrale rehaussée d’un motif en forme de longue fleur sertie de diamants de taille rose. Fermoir à cliquet. Poinçons de la garantie, postérieurs. Légères torsions dans la chaîne, support du collier renforçant les liens usé. Dans son écrin à la forme en cuir et velours bleus et satin blanc, griffé L. FALIZE FILS, Grand Prix 1878, Paris, 43, Avenue de L’Opéra. Enfoncements sur le couvercle de l’écrin. H. des boucles 6 cm Largeur des boucles 3,50 cm Longueur du collier 36,50 cm H. du collier dans sa plus grande amplitude 6,40 cm Poids brut 97,40 g Chronologie Lucien Falize, fils d’Alexis Falize, naît à Paris le 4 août 1839. 1871, création de la maison Falize & Fils ; 1873, demeurent, père et fils au 43 avenue de l’Opéra ; 1875, insculpation du poinçon Falize Ainé & Fils, demeurant au 35 ou 55 ? avenue de l’Opéra ; 1875, biffage du poinçon d’Alexis Falize ; 1876, retraite d’Alexis Falize ; 1878, Grand Prix à l’Exposition de Paris ; 1880, dissolution de la maison Falize & Fils ; 1880 à 1892, association de Lucien Falize et Germain Bapst au 6 de la rue d’Anjou ; 1892, insculpation du poinçon de Lucien Falize. Nous constatons que Lucien Falize se retrouve seul entre 1878 et 1880. Cette période pourrait correspondre à la datation de la parure. De plus, l’insculpation très tardive du poinçon de Lucien Falize, expliquerait peut-être l’absence de poinçon sur ce travail. Le style indien Le motif des boucles d’oreilles reprend le buta ou paisley qui est la convergence d’une gerbe florale stylisée et d’un cyprès : un symbole zoroastrien de vie et d’éternité. Le cèdre « courbé » est signe de force et de résistance mais aussi de modestie. Le motif floral est originaire de la dynastie sassanide et plus tard de la dynastie safavide de Perse (1501-1736) ; il était un motif textile majeur en Iran pendant les dynasties Kadjar et Pahlavi. À cette époque, le motif était utilisé pour décorer les insignes royaux, les couronnes et les vêtements de cour.

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente