Gazette Drouot logo print
Lot n° 4

A Dogon Figure, "bras levées"

Résultat : Non Communiqué
Estimation : Réservé aux abonnés

Figure aux bras levés, "bras levés" Dogon, Mali Avec socle / with base Bois. H 36,5 cm. Provenance : - selon H. et M. Zimmer : Galerie Maria Wyss, Bâle. (années 1960). - Helmut (1931-2021) et Marianne Zimmer, Zurich. Le peuple Dogon est établi dans la région des monts Hombori. Les petites communautés vivant dans des villages dispersés sont les successeurs des Tellem, dont les habitations, qui existent toujours, se trouvent en hauteur dans les falaises inaccessibles des rochers de Bandiagara, classés en 1989 au patrimoine culturel mondial. Dans la culture occidentale, les Dogons sont surtout connus pour leur art. Leurs œuvres sont issues et se réfèrent à la mythologie fascinante de l'ethnie. Le langage des formes géométriques, réduit à l'essentiel, fait de leurs objets de culte et d'usage courant des exemples exemplaires de l'art traditionnel africain. Les Dogon vénéraient des statues d'autel, dont la plupart étaient dédiées aux ancêtres, réels ou mythiques. Les figurines étaient considérées comme un lien entre le monde visible et le monde invisible, permettant à leur propriétaire d'entrer en contact avec les esprits. La figure androgyne debout est également appelée "bras levés" dans les régions non francophones. La position, et notamment la position des bras, est généralement interprétée comme un geste de demande de pluie, bien que des recherches récentes envisagent d'autres explications. Pour en savoir plus : Homberger, Lorenz (1995). L'art des Dogons. Zurich : Musée Rietberg. CHF 3 000 / 6 000 EUR 3 000 / 6 000

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente