Gazette Drouot logo print
Lot n° 3023

JACOPO DA PONTE, dit JACOPO BASSANO(vers...

Résultat : Non Communiqué
Estimation : Réservé aux abonnés

JACOPO DA PONTE, dit JACOPO BASSANO
(vers 1510 Bassano del Grappa 1592)
Allégorie de l'automne.
Huile sur toile.

127 × 177 cm.

Provenance :
- Galerie Moos, Genève, n° 3611 (étiquette au verso).
- Collection privée suisse.

Jacopo Bassano, l'un des peintres les plus originaux et les plus respectés de Venise au XVIe siècle, montre avec beaucoup de talent les couleurs et les fruits de la saison qui s'assombrit dans l'allégorie de l'automne. A l'apogée de sa création, il peut sans autre être placé dans la même lignée que ses grands contemporains tels que Titien, Véronèse et Tintoret. Les motifs réalistes et détaillés sont habilement mis en scène par un effet de lumière dramatique. C'est surtout l'ambiance atmosphérique qui confère à cette scène son unité et son charme particulier. Contrairement à d'autres représentations allégoriques de cette saison, Bassano montre l'automne dans toute sa splendeur et sa floraison. En préparation à l'hiver qui s'annonce, des corbeilles de fruits bien remplies, avec une riche variation de citrouilles, d'agrumes et de pommes, associées au dynamisme et à l'activité frappants des personnages représentés, témoignent du fait que l'artiste conçoit cette saison comme une phase de transition. Cette idée d'une période de changement est également reflétée par le firmament et les traits accentués des visages. Il semble que la table ne soit pas encore mise, que les animaux ne soient pas soignés et que les paniers ne soient pas encore remplis. Nous pouvons supposer que cette scène de Bassano, qui entretenait avec ses fils un grand et important atelier, a dû déclencher chez le spectateur contemporain, dans sa prise de vue instantanée, des chaînes de pensées quasi cinématographiques qui impliquent mouvement et renouveau. Cette qualité de renouveau, généralement associée au printemps, fait que l'œuvre en question apparaît aujourd'hui encore extrêmement vivante et fraîche.

Nous remercions le professeur Alessandro Ballarin d'avoir confirmé l'authenticité de l'œuvre à l'aide d'une photographie et de l'avoir qualifiée de travail fantastique de Jacopo Bassanon.

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente
A lire aussi