Gazette Drouot logo print
Lot n° 26

MASUYER (Marie-Gabriel). Considérations...

Abonnez-vous pour connaître le résultat
Estimation : Réservé aux abonnés

MASUYER (Marie-Gabriel). Considérations sur l'état actuel des sociétés en Europe, avant et depuis le retour de Buonaparte en France. À Lons-le-Saunier, chez M. Delhorme (juin 1815). In-8, lxxvi-181-(1) pp., broché sous couverture d'attente , quelques rousseurs parfois fortes , chemise moderne à dos de chagrin maroquiné vert fileté et orné d'aigles impériales dorées, étui bordé. ÉDITION EN GRANDE PARTIE ORIGINALE. Quelques corrections autographes à l'encre dans le texte. RECUEIL CRITIQUE ENVERS LES PUISSANCES EUROPEENNES MAIS SANS COMPLAISANCE ENVERS NAPOLEON Ier : « Puisque [Buonaparte] a décrété la liberté de la presse, c'est qu'il se croit digne d'entendre la vérité , or, je le mets ici à l'épreuve... » Marie-Gabriel Masuyer réunit ici un long avant-propos et 3 essais, de tendance libérale, dans lesquels il s'interroge essentiellement sur les moyens de préserver la paix intérieure et extérieure en Europe selon des principes de justice sociale. Le troisième essai, consacré plus spécifiquement au cas de la Pologne, avait originellement paru en 1807 sous le voile de l'anonymat. EXEMPLAIRE DE DEDICACE A NAPOLEON Ier, AVEC LETTRE AUTOGRAPHE SIGNEE DE L'AUTEUR A CELUI-CI, datée de sa propriété de L'Étoile près de Lons-le-Saunier le 22 juin 1815 – jour même de l'abdication de l'empereur : « ... J'ai l'honneur de présenter à Votre Majesté avec les mémoires cy-joints ma pétition au Corps législatif et mon vœu formel pour que vous veuillés bien concourir à faire admettre pour bases des lois à intervenir comme organiques de nos Constitutions les dispositions que j'ai cru devoir proposer dans ces mémoires comme étant les seules qui puissent concilier toutes les passions, tous les intérêts qui nous font la guerre au-dedans comme au-dehors. Je suis fortement convaincu que nous n'aquerrons aucune tranquilité, aucune stabilité intérieure ny extérieure qu'autant que notre système social reposera sur ces bases... VOUS N'Y TROUVERES POINT, SIRE, LE LANGAGE DE L'ADULATION qui dégrade si souvent les princes, et pervertit leur jugement, mais j'espère que vous y reconnoîtrés, celui d'un citoyen qui désire sincèrement le règne des principes, le bonheur de la patrie, du prince, et la stabilité de l'ordre social... » (3/4 p. grand in-folio). MEDECIN ET ESSAYISTE POLITIQUE, MARIE-GABRIEL MASUYER (1761-1849) avait des attaches bourguignonnes et jurassiennes. Il servit un temps dans les armées de la République, puis se fixa à Strasbourg où il enseigna la chimie et la pharmacie à l'École de Santé avant d'y créer la chaire de chimie médicale et de toxicologie à la Faculté de médecine. Il fut élu membre correspondant de l'Académie de médecine en 1825 et publia plusieurs ouvrages dans ses spécialités scientifiques. Comme son frère, député à la Législative puis à la Convention, il s'occupa par ailleurs de questions politiques et professa des opinions républicaines dans diverses publications. SA FILLE VALERIE MASUYER, FILLEULE DE JOSEPHINE, SERVIT LA REINE HORTENSE COMME DAME D'HONNEUR ET LECTRICE de 1830 à 1837. Elle laissa de célèbres mémoires. Provenance : Dominique de Villepin (vignette ex-libris).

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente