Gazette Drouot logo print
Lot n° 47

1992 PORSCHE 964 CARRERA RS

Abonnez-vous pour connaître le résultat
Estimation : Réservé aux abonnés

Ex Frères Almeras et Roland Bervillé Gagnante du Critérium National des Cévennes Seulement 2 051 exemplaires Carte grise française Châssis n° WPOZZZ96ZNS490168 Moteur n° 62N80503 Après presque 20 ans d’absence, Porsche relance le mythique nom RS sur l’une de ses voitures de route. Le succès de la 2.7 RS du début des années 1970 a créé l’idylle de tous les Porschistes : le retour d’une voiture de course homologuée pour un usage routier. La maison mère exhaussera leurs prières avec la présentation au salon de Genève 1991 de la 964 Carrera RS. L’objectif initial est de produire 1 000 unités, mais le succès est tel que 2 051 exemplaires sortiront des chaines. Visuellement, peu de choses semblent pouvoir la différencier d’une 964 Carrera 2, et cela fait encore aujourd’hui sa force ! La garde au sol est réduite de 40 mm et le bouclier arrière est légèrement revu et l’habitacle est quant à lui dépouillé au maximum : les assises arrières disparaissent, les sièges avants sont remplacés par des baquets Recaro ; les moquettes, le ciel de toit et même les pare-soleils sont plus fins. Tous les éléments de conforts : fenêtres électriques, radio et climatiseur sont supprimés. La direction assistée est elle aussi oubliée, attrait qui donne des sensations de conduite résolument sportives. Le châssis est revu par le département Weissach, qui renforce à la main les points de soudure, baisse la hauteur de caisse, raffermit les suspensions et monte des jantes en magnésium. Du point de vue mécanique, la base est empruntée aux 964 Carrera 2 de série. Cylindres, pistons, volant moteur sont cependant remplacés, le pot catalytique est tout simplement enlevé, et les rapports de boîte sont raccourcis. Tout ce travail permet aux 964 Carrera RS de profiter d’un gain de 10 ch et d’une perte de 110 kg sur la balance ! Deux versions de 964 RS ont vu le jour : la Lightweight, stricte interprétation d’une auto de course adaptée à la route, et la Touring, reprenant les éléments de confort des 964 Carrera de série.  L’exemplaire que nous présentons aujourd’hui est une version Lightweight ayant été livrée le 13 mai 1992 au Pays-Bas. Son premier propriétaire français, Roland Bervillé, pilote émérite ayant gagné la catégorie LMGT1 des 24 Heures du Mans 2010, s’en porte acquéreur très peu de temps après. Le carnet de garantie témoigne d’un premier entretien le 10 septembre 1992, à 2 992 kilomètres, en France. Roland Bervillé revend la 964 RS aux frères Almeras au début 1995, dans le but de leur racheter une 911 RSR du Mans. A cette époque, la FFSA créé un nouveau plateau « GT de série » pour ses épreuves de championnat de Rallye. Jacques Almeras voit en cette nouveauté une opportunité intéressante pour un retour sur le monde du rallye et inscrit au Critérium National des Cévennes 1995 notre 964 Carrera RS. Cette voiture sera la dernière voiture de course de Jacques Almeras et la toute première de sa fille, Cécile Almeras qui débutera en tant que coéquipière. Le succès est au rendez-vous, puisqu’ils gagneront leur catégorie ! Le passeport FFSA de notre auto date de 1995 et montre sa livrée Mobil 1, que l’on retrouve aussi dans les photos d’époques du livre « Porsche Almeras » de Jean-Marc Chaillet. En fin d’année, la voiture est rachetée par Monsieur Leonetti, puis elle change à nouveau de main en 2001, pour venir en région parisienne chez Monsieur Boulenger. Deux autres propriétaires suivront avant la vente en 2010 à Monsieur Brunel, qui la gardera jusqu’en 2021. Ce propriétaire utilisera cette auto de façon rare, mais uniquement sur circuit. Le carnet de garantie témoigne d’un entretien suivi, la dernière révision datant de novembre 2021. Fait rare sur ces modèles, notre exemplaire est toujours sur ses jantes en magnésium d’origine. L’Histovec a pu nous prouver que le kilométrage annoncé par le compteur est fiable : environ 120 000 kilomètres. Son état actuel est bon, la voiture sort d’une peinture complète et son intérieur est parfaitement préservé. L’arceau de sécurité Matter, probablement installé par les Almeras, équipe toujours la voiture. Le contrôle technique a décelé un défaut aux freins, nécessitant une contre visite. Le propriétaire actuel s’est engagé à faire régler le problème chez un spécialiste Porsche d’ici la vente. Voici donc l’opportunité d’acquérir une authentique 964 RS Lightweight avec une histoire en compétition aux mains d’un des préparateurs les plus renommés de la marque.  

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente