Gazette Drouot logo print
Lot n° 52

1916 ROCHET SCHNEIDER IT 2

Abonnez-vous pour connaître le résultat
Estimation : Réservé aux abonnés

Châssis n° 525
_Restauration complète
_ Mémoire de guerre



Reconnus pour leurs automobiles de course, de prestige et de grand tourisme, Edouard Rochet et Théodore Schneider ont fait édifier dès 1900, une nouvelle usine ultra moderne de 10 000 m² à l’est de Lyon.

Entre 1905 et 1908, l’élan prometteur des débuts sera stoppé par d’obscures opérations boursières qui amèneront Théodore Schneider en 1910, puis Edouard Rochet en 1917 à quitter l’entreprise.

En 1912, Rochet-Schneider complète sa gamme automobile par un robuste châssis de 12 CV à cardan spécial et pont arrière à double démultiplications. Ce châssis servira de base à différents utilitaires légers jusqu’au milieu des années 1920.
Pendant la première guerre mondiale, le constructeur se consacre à la production de guerre (pièces de moteurs d’avion, obus), et à la fabrication d’un seul type de camion : un modèle de 1,5 tonnes, dont 1363 unités sont livrées à l’Armée. Ils seront notamment appréciés comme véhicules sanitaires.
C’est un de ces véhicules que nous vous pressentons aujourd’hui. Son propriétaire l’a acheté en 2002.
A l’origine, le camion présenté appartenait à un récupérateur de ferrailles et de peaux d’Evreux. Il fut racheté avant la guerre par un transporteur du Puy de Dôme qui voulait récupérer les pneus puis stocké dans une grange. Le propriétaire actuel l’a retrouvé à l’état de semi-épave et a entreprit une fastidieuse restauration complète d’un an, en 2003.
Le camion est aujourd’hui en parfait état de fonctionnement et attend son futur propriétaire, qui aura l’audace de dompter son siècle d’histoire.

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente