facebook
Gazette Drouot logo print
Lot n° 31

San Gregory Magnus, in the manner…

Vente terminée
Résultat : Non Communiqué
Estimation : Réservé aux abonnés

Huile sur toile, ré-entortillée. (Rome, h. 1575-1616). Peintre et graveur italien. Sa formation se déroule principalement à Rome, où il s'intéresse à la fois aux exemples de l'antiquité classique et au naturalisme du Caravage. En 1598, il est déjà en Espagne, et en 1601 il est à Pampelune. En juin 1603, il apparaît comme l'un des signataires de la pétition pour la création d'une académie artistique à Madrid. Probablement trois des œuvres du Prado correspondent à cette première étape espagnole : Le Christ crucifié, Saint François recevant les stigmates et Saint Christophe. Entre 1603 et 1604, il se retrouve à nouveau en Italie, mais en 1605 il retourne en Espagne, où il reste jusqu'en 1607, année de son retour définitif à Rome, où il restera jusqu'à sa mort. Ses séjours en Espagne lui fournissent une clientèle qui continue à lui demander des commandes même après son retour en Italie ; c'est ainsi que l'on comprend les œuvres pour le monastère de Valladolid de Porta Coeli. Dans celles-ci, Borgianni réalise des toiles de claire descendance caravagesque, une influence qui se fait sentir chez le peintre romain surtout à partir de 1604, et malgré les différences personnelles entre les deux artistes. En 1610, il est nommé membre de l'Académie des Virtuoses du Panthéon romain. Il existe quatre toiles de Borgianni dans les inventaires du Musée du Prado. Le Christ crucifié provient du Musée de la Trinité, tandis que Saint François recevant les stigmates et Saint Christophe sont des acquisitions modernes, datant respectivement de 1984 et 1988. Bibliographie de référence : Wethey, Harold Edwin, "Orazio Borgianni in Italy and Spain", The Burlington Magazine, Londres, 1964, pp. 147-159. Longhi, Roberto, "Orazio Borgianni" [1919], Edizione delle Opere Complete, Florence, Sansoni, 1961, t. I, pp. 111-128. Francischi Osti, O., "Il testamento di Orazio Borgianni", Quaderni di Emblema, Miscellanea / 2, Bergamo, 1973, pp. 97-102. Bottari, Stefano, "Un'opera primitiva di Orazio Borgianni", Critica d'Arte, Florence, 1936, pp. 141-142. Pérez Sánchez, Alfonso E., La peinture italienne du XVIIe siècle en Espagne, Madrid, Fundación Valdecilla, 1965, pp. 240-24. Dimensions totales (sans le cadre) : 133 x 98 cm Quaderni di Emblema, Miscellanea / 2, Bergamo, 1973, pp. 97-102. Bottari, Stefano, "Un'opera primitiva di Orazio Borgianni", Critica d'Arte, Florence, 1936, pp. 141-142. Pérez Sánchez, Alfonso E., La peinture italienne du XVIIe siècle en Espagne, Madrid, Fundación Valdecilla, 1965, pp. 240-24. Dimensions totales (sans le cadre) : 133 x 98 cm Quaderni di Emblema, Miscellanea / 2, Bergamo, 1973, pp. 97-102. Bottari, Stefano, "Un'opera primitiva di Orazio Borgianni", Critica d'Arte, Florence, 1936, pp. 141-142. Pérez Sánchez, Alfonso E., La peinture italienne du XVIIe siècle en Espagne, Madrid, Fundación Valdecilla, 1965, pp. 240-24. Dimensions totales (sans cadre) : 133 x 98 cm

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente