facebook
Gazette Drouot logo print
Lot n° 477
Vente terminée
Abonnez-vous pour connaître le résultat
Estimation : Réservé aux abonnés

CARCO (Francis).
Ensemble d’éditions originales de Francis Carco :


- L’Ami des filles… ou Chas-Laborde commenté par Francis Carco. Paris : [Ronald Davis], 1921. — In-8, 264 x 191 : 26 pp., (3 ff.), couverture illustrée. Demi-chagrin bleu foncé, dos à nerfs, tête dorée, non rogné, couverture et dos conservés, étui (Ad. Lavaux).
Édition originale illustrée de 10 compositions en noir de Chas-Laborde.
Exemplaire sur papier pur chiffon, justifié « exemplaire n° 00 de service », enrichi de deux compositions en couleurs non retenues et d’une suite des illustrations en couleurs. Il comprend également sur le faux titre un autoportrait de l’auteur au crayon bleu, qui s’est représenté fumant de profil, et sur le titre un envoi adressé à Pierre Laville : pour son ami Pierre Laville, bien cordialement F. Carco.
Quelques légers frottements d’usage au dos.

- L’Homme traqué. Roman. Paris : Albin Michel, [1922]. — In-8, 189 x 127 : 246 pp., (1 f. blanc), couverture imprimée. Demi-maroquin bordeaux à la bradel, dos lisse, tête dorée, non rogné, couverture et dos conservés (Stroobants).
Édition originale de l’un des meilleurs romans de l’auteur, dédié à Paul Bourget. Il parut dans la collection « Le Roman littéraire » dirigée par Henri de Régnier. Un des 80 exemplaires numérotés sur papier de Hollande (n° 37).
Bon exemplaire, enrichi d’une carte de visite de Francis Carco.

- Ces messieurs-dames… ou Dignimont commenté par Francis Carco. Paris, 1926. — In-8, 275 x 190 : 29 pp., (2 ff.), 2 planches, couverture illustrée. Demi-maroquin vert foncé, dos à nerfs, tête dorée, non rogné, couverture conservée (reliure de l’époque).
Édition originale tirée à seulement 178 exemplaires, illustrée de 13 compositions en noir de Dignimont, dont 2 hors texte.
Un des 137 exemplaires sur phototype de Lafuma, celui-ci faisant partie des 25 sur ce papier spécialement tirés pour les amis de l’auteur (n° g). Il est enrichi d’une suite des illustrations en couleurs et de cet envoi adressé à Théo Heymann :

à M. Théo Heymann, // avec ma bien vive // sympathie // F. Carco

On joint une carte d’invitation pour un gala, adressée à Dignimont, sur laquelle ce dernier a écrit de sa main qu’il ne pourra pas y assister.
Frottements au dos. Bords des couvertures insolés.

- Les Vrais de vrai. Paris : Au sans pareil, 1928. — In-8, 188 x 145 : frontispice, (4 ff. premier blanc), 59 pp., (2 ff. dernier blanc), 5 planches, couverture imprimée. Demi-chagrin vert foncé, dos à nerfs, tête dorée, non rogné, couverture et dos conservés (reliure de l’époque).
Édition originale de ce récit dédié à Philippe Chabaneix. Elle est illustrée de 6 eaux-fortes originales hors texte de Pierre Falké.
Un des 1200 exemplaires sur vélin Montgolfier. Il porte le numéro 112 alors que ces exemplaires devraient normalement être numérotés de 201 à 1400.
Exemplaire enrichi de cet envoi autographe de l’auteur :

à // Theo Heymann // avec mes // sentiments, mais // LES VRAIS de VRAI… // d’amitié // F. Carco

On joint une lettre autographe signée amicale de Pierre Falké d’une page in-12, non datée.
Quelques frottements d’usage au dos.

- Prisons de femmes. Paris : les Éditions de France, 1931. — In-8, 178 x 116 : (4 ff.), 269 pp., (1 f.), couverture imprimée. Demi-maroquin grenat à coins, filets dorés, dos à nerfs, tête dorée, non rogné, couverture et dos conservés (reliure moderne).
Édition originale.
Un des 557 exemplaires numérotés sur papier Alfa (n° 317).

EXEMPLAIRE ENRICHI DE 5 TRÈS BELLES AQUARELLES ORIGINALES D’ALBERT MORAND, DONT 2 EN NOIR ET 3 EN COULEURS, RELIÉES HORS TEXTE.

Quatre des 5 dessins sont signés. Ils représentent des portraits d’hommes et de femmes populaires. Albert Morand est présenté dans le Bénézit comme un peintre d’intérieur du XIXe-XXe siècle, associé du Salon National des Beaux-Arts de Paris à partir de 1896. Il illustra plusieurs ouvrages dont l’Histoire de la prison de Saint Lazare du Moyen âge à nos jours de Léon Bizard et Jane Chapon (1925) et La Chanson des gueux de Richepin (1927).

On a relié également en tête une carte autographe signée de Francis Carco, de 2 pages in-16 à l’en-tête de La Planque à L’Isle-Adam, datée du 4 septembre 1948. Elle est adressée à son « cher vieux », un certain Jean, collaborateur au Crapouillot, très vraisemblablement Jean Galtier-Boissière.
Dos passé.

- Envoûtement de Paris. Illustrée de 112 photographies par René-Jacques. Paris : Grasset, [1938]. — In-8, broché.
Édition originale.
Déchirures à la couverture. Dos recouvert de papier blanc.

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente