facebook
Gazette Drouot logo print
Lot n° 35
Vente terminée
Abonnez-vous pour connaître le résultat
Estimation : Réservé aux abonnés

Arnoud de VUEZ (Saint-Omer 1642-Lille 1724)
La réconciliation de Jacob et Esaü
Toile
(Chancie.)
Haut. : 105 cm ; Larg. : 137 cm

Provenance :
Collection particulère

Le tableau représente la réconciliation et le pardon des deux frères jumeaux Esaü et Jacob (Genèse 33,
versets 1 à 17), vingt ans après que le second ait subtilisé le droit d'aînesse au premier.

Expert : Cabinet Éric TURQUIN

Arnould de Vuez se forme à Paris dans l'atelier de Frère Luc, puis voyage en Italie où il copie Raphaël.
Il est reçu à l'Académie Royale en 1681. Onze ans plus tard, il réalise un May pour la cathédrale Notre-Dame.
À la mort de Le Brun, il s'établit à Lille en 1694 où il reçoit d'importantes commandes. Il décore les monuments
religieux de la région de vastes toiles, dans lesquelles il combine les leçons de classicisme de Poussin et de
Le Brun avec l'influence rubénienne. Ses compositions se caractérisent par des mises en page très
structurées, un goût pour les lignes orthogonales et des effets de draperie retenus. On notera l'influence de
Poussin, présente dans notre composition en frise, ainsi que des réminiscences italiennes, comme les têtes
des jeunes hommes tirés de l'École d'Athènes de Raphaël ou les " cangiante ", couleurs changeantes, des
drapés.

Nous remercions Madame Barbara Brejon de Lavergné de nous avoir suggéré l'attribution à Vuez.
Nous remercions Monsieur François Marandet d'avoir confirmé cette attribution et de nous avoir précisé
qu'une étude préparatoire à la jeune figure vêtue d'une tunique rouge, sur la droite, est conservée dans le
fonds d'atelier du peintre en mains privées. Il s'agit, selon lui, du plus ancien tableau d'Arnould de Vuez
découvert à ce jour, ayant probablement été peint vers 1675.

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente