Lot n° 16

GAULE

Aulerques Diablintes (IIe siècle av J-C). Statère d’or IIe s. av. J.-C.
Av. Profil apollinien lauré, à droite. Sous l'oreille pendentif à trois points. Rv. Cheval androcéphale à droite conduit par un aurige tenant un étendard bouleté. Dessous, cheval marin.
DT.6162 - LT.6804 ; Or - 7,56 g - 20,4 mm - 1 h
Exemplaire de qualité exceptionnelle, avec la frappe bien centrée et les reliefs particulièrement bien venus. Une monnaie d’exception. Superbe.
Les Aulerques tirent leurs importantes ressources du contrôle d'un vaste territoire allant de la partie terminale de la Seine au bassin supérieur de la Loire. L'or abonde car ces deux fleuves et leurs routes adjoignantes sont l'un des principaux axes permettant d'atteindre les Cornouailles où l'étain est extrait puis exporté partout en Europe, facilitant ainsi la production d'un bronze de grande qualité. Cette confédération gauloise réunit quatre tribus issues d'un même rameau celte, arrivé au milieu du IVe siècle avant notre ère. Parmi eux, les Diablintes sont implantés dans la vallée de la Mayenne. Leur rare monnayage dérive de celui leurs puissants voisins et cousins, les Cénomans. Seule la présence d'un cheval-marin au revers permet de les distinguer facilement. Remarquablement gravés, ces statères restent réalistes par la morphologie des formes et la précision des détails, tout en étant figuratifs par leurs types monétaires inhabituels car dérivés de prototypes largement interprétés. Leurs qualités métalliques et esthétiques expliquent que, contrairement à bon nombre de monnaies gauloises, elles étaient appréciées des collectionneurs dès le XIXe siècle et sont depuis considérées comme des chefs-d'œuvre de l'art monétaire occidental
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente