Lot n° 5

Paco DURRIO (1869-1940)

Vente terminée
Résultat : Non Communiqué
Tête grotesque
Rare et exceptionnel pot en grès émaillé à épaisse couverte nervurée vert olive.
Signé du cachet en creux de Paco Durrio.
Pièce unique, créé en 1895 puis exécuté vers 1918 par Durrio.
H : 20,5 / L : 24 / P : 13 cm.

Bibliographie :
“Sculpture and Ceramics of Paul Gauguin“, 
Christopher Gray, Hacker Art Books, new york, 1980, p 248, n°114, pour un exemplaire similaire de Paul Gauguin exécuté par Ernest Chaplet.

Historique :
Paul Gauguin avait donné son accord pour plusieurs de ses modèles. A la mort d’ Ernest Chaplet (1909), Paco Durrio récupéra certains de ceux-ci.

Les oeuvres de Paco Durrio sont rares sur le marché, elles sont présentes au Musée d’Orsay, Paris, au Musée des Beaux-Arts de Bilbao et au Musée Reina Sofia, Madrid.
Entre 1901 et 1904, Paco Durrio habitait le Bateau-Lavoir où il recevait ses compatriotes sans gîte. Il céda à Picasso son atelier et s’installa alors dans une cabane du Maquis, impasse Girardon.
« C’était un grand artiste et tout petit homme. Sa taille était presque celle d’un enfant, écrit André Warnod. Comme il était d’une grande modestie, on connaît mal son œuvre qui était cependant remarquable. Dans son four, il cuisait des poteries, des céramiques, et il ciselait des bijoux… ».
Venu très jeune à Paris, il connaît Gauguin et conserva pieusement le portrait de sa mère peint par le maître de Tahiti. Il fut le gardien vigilant de plusieurs moules de celui-ci, têtes et autres sujets édités en très petits nombres avec le talentueux Ernest Chaplet.
Après la mort de celui-ci en 1909, il se permettra par la suite et avec l’accord de Gauguin de tirer des épreuves en grés avec des couvertes personnelles il va même jusqu’à en signer quelques-unes.
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente