Lot n° 31
Vente terminée
Paul LAZERGES (Paris 1845 - Asnières 1902)
Le retour des champs
Huile sur toile d'origine
65,5 x 82 cm
Signé en bas à gauche Paul Lazerges
Porte au dos la marque au pochoir du marchand de toiles P. Aprin à Paris

Élève de son père Hippolyte Lazerges, lui-même peintre voyageur qui décida de s'installer définitivement en Algérie, Paul Lazerges est également séduit par l’Afrique du Nord ; il y séjourne durant plusieurs années, poussant l'exploration plus loin, jusqu'aux oasis du Sud (El Kantara, Biskra, Bou-Saâda). Ses œuvres d’inspiration poétique font preuve de qualités remarquables dans la description de la lumière. Sa palette évolue en Kabylie, dans les environs d’El-Kantara et de Biskra, et c’est là qu’il promène sa vision claire, nette et lumineuse de l’Orient.

Notre œuvre est une composition majeure de Paul Lazerges. La femme portant le fagot n’est pas sans rappeler un tableau de son père Hippolyte, « Femmes kabyles revenant des champs » ; Paul reprend la figure de la femme portant un fagot, forme d’hommage à celui qui lui a transmis l’amour de la peinture et de l’Algérie. Le paysage montagneux au loin, la palette chromatique et le traitement de l’arbre se rapprochent de « Kabyles en voyages » (1885) et de « Marché kabyle », œuvres monumentales, présentées au Salon. S’y ajoutent ici, l’intimité des femmes se reposant à l’ombre d’un arbre salvateur. La composition oppose le travail des champs, sous un soleil de plomb, qui écrase le visage de la porteuse de fagot, tandis qu’elle rejoint ses amies au repos.
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente